(LCP) Les parlementaires ont travaillé fort la semaine dernière au Salon bleu. On note que trois projets de loi y ont été adoptés alors qu’un autre s’est approché de l’étape finale.

 

Adoption et sanction

Le projet de loi 44 du ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Benoit Charette, visant principalement la gouvernance efficace de la lutte contre les changements climatiques et à favoriser l’électrification a été sanctionné par le lieutenant-gouverneur. Plusieurs députés de l’opposition se sont succédé pour exprimer leurs réticences lors du débat sur l’adoption finale.

 

Le projet de loi 45 de la ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbeault, concernant principalement la nomination et le mandat des coroners et du coroner en chef, a aussi traversé l’étape de l’adoption finale, malgré quelques déceptions chez les libéraux.

 

Le projet de loi 53 du ministre des Finances, Eric Girard, sur les agents d'évaluation du crédit, un texte très technique, a lui aussi traversé l’étape de l’adoption finale.

 

Prise en considération

Le projet de loi 51 du ministre du Travail, Jean Boulet, visant principalement à améliorer la flexibilité du régime d'assurance parentale afin de favoriser la conciliation famille-travail a, pour sa part, traversé l’avant-dernière étape du long périple législatif, celle de la prise en considération de l’étude détaillée où les parents adoptants ont obtenu de bénéficier d’un congé parental au même titre que les autres parents. Cela faisait suite à une demande venant principalement du Parti québécois.

 

Adoption du principe

Le projet de loi 64 de la ministre de l’Accès à l’information, Sonia LeBel, modernisant des dispositions législatives en matière de protection des renseignements personnels a, à l’autre bout de l’entonnoir législatif, franchi l’étape de l’adoption du principe. C’est un texte qui est attendu depuis longtemps.

-30-