(LCP) « Le premier ministre a passé plusieurs heures en compagnie de son homologue ontarien, le premier ministre Doug Ford, depuis vendredi dernier. Sans surprise, l'Ontario a encore fermé la porte à l'hydroélectricité », a signalé le chef de l’opposition officielle, hier.

 

« Le premier ministre a tellement été convaincant que Doug Ford a préféré s'allier à la Saskatchewan et au Nouveau-Brunswick pour mettre en place de nouveaux projets d'énergie nucléaire. C'est difficile d'être plus clair : il n'y a pas de deal avec la CAQ », a lancé Pierre Arcand, durant la période de questions.

 

« Ce n'est pas parce qu'on se fait dire non une fois qu'il ne faut pas continuer, qu'il ne faut pas insister », a répliqué François Legault. « Je n'ai pas abandonné. J'ai toujours l'intention d'essayer de convaincre nos voisins de prendre plus d'hydroélectricité. »

 

D'ailleurs, « Hydro-Québec vient de signer un nouveau contrat avec le Nouveau-Brunswick. On a des discussions avec la Nouvelle-Écosse, on a des discussions avec le Massachusetts, avec New York, et, je l'espère bien, éventuellement, avec l'Ontario », a-t-il exprimé.

 

« Je demeure un grand défenseur de l'hydroélectricité et je pense que nos voisins auraient avantage à penser à modifier, à changer les habitudes de consommer de l'énergie qui n'est pas de l'énergie verte comme l'hydroélectricité. »

-30-