Inscription

Pour ne rien manquer de L’Actualité gouvernementale, abonnez-vous dès maintenant à nos publications.

Retour

Article du

Bon à savoir

Infirmières; Hydro-Québec; AMF

Paru le | Catégorie: Bon à savoir/En rafale

Si vous ne saviez pas, alors on vous apprend que selon des statistiques obtenues par La Presse canadienne, il y a eu une hausse «surprenante» des heures supplémentaires des infirmières québécoises, en particulier l’hiver dernier, alors que normalement la demande pour du temps supplémentaire est faite l’été. Et dans plusieurs CISSS, la hausse du temps supplémentaire est encore plus marquée pour les infirmières auxiliaires. Le syndicat blâme le manque de planification des ressources. (Avec La presse canadienne, Le Devoir)

 

Le réseau de fibre optique d’Hydro-Québec pourrait être partagé avec des fournisseurs internet ce qui aurait pour effet d’offrir un service haute vitesse dans plusieurs endroits où il n’est pas encore disponible. Peu de gens le savent, mais Hydro-Québec possède le plus vaste réseau de télécommunications au Québec et un des plus grands au Canada dans le but de surveiller en temps réel son réseau électrique. Pour les fournisseurs privés qui voudraient profiter de l’excédent du réseau d’Hydro, le coût sera le facteur déterminant et l’accès à l’aide gouvernementale du programme Québec branché. (Avec La Presse)

 

Le délai est si long pour traiter une demande de dépassement de coût que le ministère des Transports songerait à demander au privé de les évaluer. «Les sommes en jeu sont colossales. Pour les grands projets du plan des infrastructures 2011-2016, le dépassement de coût moyen était de 50 %. Si cette tendance se maintient, pour la prochaine décennie, la facture augmenterait de 3,75 milliards » notait Paul Journet de La Presse Plus. Il ajoutait, en parlant du manque d’expertise interne au MTQ que ça mène à des conflits d’intérêts. «L’État finit par dépendre du privé à la fois pour définir les besoins et surveiller les chantiers. Plus le projet coûte cher, plus le contractant s’enrichit. Cela n’incite pas à la gestion serrée.»

 

La Chambre de la sécurité financière et la Chambre de l’assurance de dommages ont un avenir très incertain maintenant que le ministre des Finances a déposé son projet de loi sur les services financiers. Elles sont appelées à disparaître. C’est l’Autorité des marchés financiers qui prendrait la relève et deviendrait responsable de la discipline, de la formation, de la déontologie des professionnels présentement régis par les deux chambres. Les deux organismes ont entrepris une campagne de sensibilisation après du gouvernement et des députés pour défendre leur rôle et les avantages que leur surveillance offre à la protection des consommateurs. L’AMF explique que si les chambres disparaissent, leurs responsabilités, leur expertise vont continuer et les consommateurs vont être aussi bien protégés.

 

L’entrée provisoire de l’accord de libre-échange avec l’Union européenne réjouit beaucoup de monde, mais inquiète plusieurs secteurs en même temps. Parmi ceux-là, les producteurs laitiers qui craignent l’impact de l’abandon des frais de douanes sur plusieurs produits. D’ici 2022, presque 18 000 tonnes supplémentaires de fromages vont entrer au pays. Quelle est la crainte des producteurs laitiers ? Que ces milliers de tonnes additionnelles déplacent la production locale et qu’en conséquence les achats de lait des fromageries vont baisser de façon importante. On parle de pertes annuelles de 125 millions $ environ. Ottawa a mis en place des mesures d’aide, mais l’industrie les juge insuffisantes, surtout qu’elles ne couvrent pas les fermes de lait de brebis et de chèvres. Et pour les consommateurs ? Probablement un gain au niveau des prix, mais tout le monde ne s’entend pas sur l’importance de ces gains. (Avec LCP et La Presse Plus)

-30-

Autres articles du mardi 10 octobre 2017

mardi 10 octobre 2017

mardi 10 octobre 2017

mardi 10 octobre 2017

mardi 10 octobre 2017

mardi 10 octobre 2017

mardi 10 octobre 2017