Demande d'inscription

Si votre organisme, entreprise, ministère etc. est déjà un abonné aux services du Courrier parlementaire©, vous pouvez vous inscrire pour recevoir par courriel nos éditions quotidiennes. Vous devez cependant entrer l'adresse courriel attribuée par votre organisation.


Se désinscrire

Pour un essai gratuit de quelques jours, veuillez nous faire parvenir un courriel.

Pour plus d'informations, veuillez nous rejoindre par téléphone au 418 640-4211 ou par courriel.

Mot de passe oublié

Veuillez indiquer votre adresse courriel qui est liée à  votre compte. Si elle correspond à  un utilisateur, nous vous enverrons un courriel afin que vous puissez récupérer votre mot de passe.

Mon profil

Vous pouvez modifier les paramètre de votre compte.

Désolé, pour naviguer dans notre site, il faut détenir une licence/abonnement.

Nous publions depuis 28 ans (dont 21 ans comme quotidien web).

Nous offrons une édition (LCP-LAG) tous les matins de la semaine de septembre à juin

Nous ajoutons LCP InfoMidi quand l'activité parlementaire le mérite (quand le Salon bleu est en action)

Notre objectif depuis presque trois décennies est de tenir nos lecteurs bien informés sur ce qui occupe et préoccupe les législateurs québécois.

Nous avons aussi des volets inédits comme Le Monde du lobbying sur les groupes de pression et les grands lobbys, Regard législatif en temps de session.

Nous publions aussi Cette semaine au Parlement sur l'activité de la semaine (et des mises à jour fréquentes durant la semaine),

Nos abonnés reçoivent Alerte Décrets et peuvent consulter nos rubriques Derrière les décrets, Ce qu'ils ont dit,

Message DU gouvernement, Message AU gouvernement et plus encore.

Si vous êtes intéressé à obtenir un essai gratuit de quelques jours pour votre entreprise ou organisme, n'hésitez pas à nous contacter (editeur@courrierparlementaire.com)

Retour

Article du

Salaire minimum à 12,50 $

Insuffisant selon les syndicats

Paru le | Catégorie: Travail / Jobs LAG

(LAG) La prochaine hausse de 0,50 $ du taux général du salaire minimum, qui passera à 12,50 $ l'heure à compter du 1er mai, profitera à 288 200 salariés. L’augmentation annuelle du revenu disponible variera entre 400 $ et 650 $.

 

Pour le président de la FTQ, Daniel Boyer, « ça reste insuffisant pour permettre aux travailleurs et travailleuses au salaire minimum de sortir la tête de l'eau et d'arriver à vivre dignement ».

 

Il espère que le Québec s’ajustera rapidement à la tendance canadienne. « Déjà, le salaire minimum en Alberta est de 15 $ l'heure alors que la Colombie-Britannique prévoit le faire grimper à 15,20 en juin 2021. » En Ontario, il est de 14 $ l’heure.

 

Sortir de la pauvreté

De l’avis de la CSN, cette majoration de 0,50 $ « ne permettra pas à des centaines de milliers de travailleuses et de travailleurs de vivre décemment ni de stimuler adéquatement l'économie du Québec ».

 

Selon son président, Jacques Létourneau, « environ 800 000 personnes travaillent à moins de 15 $ l'heure et n'arrivent pas à joindre les deux bouts pour faire vivre leur famille. Une hausse plus substantielle du salaire minimum aurait aidé des milliers de gens à se sortir de la pauvreté ».

 

Manque de courage

Pour les membres de la campagne 5-10-15, dont fait partie plusieurs syndicats, le gouvernement manque de courage en refusant d'augmenter le salaire minimum à 15 $ l'heure.

 

« Le ministre du Travail semble avoir occulté les effets positifs d'une hausse du salaire minimum, particulièrement dans le contexte de rareté de main-d'œuvre que nous connaissons actuellement. Rendre le salaire minimum plus attrayant stabilise la relation d'emploi et diminue le roulement de personnel », croit la co-porte-parole de la campagne, Mélanie Gauvin.

-30-

Autres articles du jeudi 31 janvier 2019

jeudi 31 janvier 2019

jeudi 31 janvier 2019

jeudi 31 janvier 2019

jeudi 31 janvier 2019

jeudi 31 janvier 2019

jeudi 31 janvier 2019

jeudi 31 janvier 2019

jeudi 31 janvier 2019

jeudi 31 janvier 2019

jeudi 31 janvier 2019