Demande d'inscription

Si votre organisme, entreprise, ministère etc. est déjà un abonné aux services du Courrier parlementaire©, vous pouvez vous inscrire pour recevoir par courriel nos éditions quotidiennes. Vous devez cependant entrer l'adresse courriel attribuée par votre organisation.


Se désinscrire

Pour un essai gratuit de quelques jours, veuillez nous faire parvenir un courriel.

Pour plus d'informations, veuillez nous rejoindre par téléphone au 418 640-4211 ou par courriel.

Mot de passe oublié

Veuillez indiquer votre adresse courriel qui est liée à  votre compte. Si elle correspond à  un utilisateur, nous vous enverrons un courriel afin que vous puissez récupérer votre mot de passe.

Mon profil

Vous pouvez modifier les paramètre de votre compte.

Désolé, pour naviguer dans notre site, il faut détenir une licence/abonnement.

Nous publions depuis 28 ans (dont 21 ans comme quotidien web).

Nous offrons une édition (LCP-LAG) tous les matins de la semaine de septembre à juin

Nous ajoutons LCP InfoMidi quand l'activité parlementaire le mérite (quand le Salon bleu est en action)

Notre objectif depuis presque trois décennies est de tenir nos lecteurs bien informés sur ce qui occupe et préoccupe les législateurs québécois.

Nous avons aussi des volets inédits comme Le Monde du lobbying sur les groupes de pression et les grands lobbys, Regard législatif en temps de session.

Nous publions aussi Cette semaine au Parlement sur l'activité de la semaine (et des mises à jour fréquentes durant la semaine),

Nos abonnés reçoivent Alerte Décrets et peuvent consulter nos rubriques Derrière les décrets, Ce qu'ils ont dit,

Message DU gouvernement, Message AU gouvernement et plus encore.

Si vous êtes intéressé à obtenir un essai gratuit de quelques jours pour votre entreprise ou organisme, n'hésitez pas à nous contacter (editeur@courrierparlementaire.com)

Retour

Article du

Systèmes de consigne

Les brasseurs s'opposent à toute forme d'interfinancement

Paru le | Catégorie: Environnement

(LAG) L'Association des brasseurs, dont trois de ses membres réalisent 90 % des ventes de bière au Québec, plaide pour le maintien de la responsabilité élargie des producteurs pour la gestion de la consigne, et ce, dans le respect de principes d'équité quant au financement.

 

« Il est donc hors de question de pénaliser les systèmes établis et performants pour pallier les lacunes des autres », prévient l’ABQ.

 

« Si la loi est claire sur l'obligation qu'ont les producteurs de récupérer les contenants postconsommation qu'ils mettent en marché, il va sans dire que la manière dont cette obligation s'opérationnalise demeure au choix des producteurs. Chacun doit être imputable de son système de récupération. D'ailleurs, l'ABQ s'opposera à toute forme d'interfinancement d'un futur système », affirme son directeur général, Patrice Léger Bourgoin.

 

« Les membres de l'ABQ assument leurs responsabilités. Grâce à leurs efforts, les matières qu'ils récupèrent trouvent d'excellents débouchés sur le marché de la valorisation pour ainsi éviter les sites d'enfouissement. Au lieu de vouloir réinventer la roue, il faut tabler sur cet acquis afin de poursuivre la réflexion sur l'avenir des systèmes de consigne au Québec », dit-il.

 

Selon l’Association des brasseurs, ses membres sont les seuls producteurs québécois à « veiller avec succès » à la bonne marche de deux systèmes de consigne.

 

« Le système privé mis en place par les grands brasseurs il y a 200 ans est devenu aujourd'hui le seul à soutenir des contenants à remplissage multiple à grande échelle en Amérique du Nord. Le temps est maintenant venu de reconnaître ce fait dans la réglementation québécoise », réclame-t-elle.

-30-

Autres articles du mercredi 15 janvier 2020

mercredi 15 janvier 2020

mercredi 15 janvier 2020

mercredi 15 janvier 2020

mercredi 15 janvier 2020

mercredi 15 janvier 2020

mercredi 15 janvier 2020

mercredi 15 janvier 2020

mercredi 15 janvier 2020

mercredi 15 janvier 2020

mercredi 15 janvier 2020