Inscription

Pour ne rien manquer de L’Actualité gouvernementale, abonnez-vous dès maintenant à nos publications.

Retour

Article du

Du côté d’Ottawa

Plus de lignes VoIP ; la culture canadienne en Chine ; les baleines

Paru le | Catégorie: Univers fédéral

Le gouvernement fédéral a accordé un contrat de sept ans d’une valeur de 176 millions $ à TELUS pour l’amélioration de ses infrastructures de technologie de l’information. Le contrat sera, plus spécifiquement «pour la prestation de services de communication de réseaux en milieu de travail modernes, qui incluront la téléphonie de voix sur le protocole Internet (VoIP), la messagerie instantanée et la vidéoconférence sur ordinateur personnel. Ce contrat améliorera la fiabilité des systèmes de télécommunication du gouvernement et réduira les coûts de soutien de l’infrastructure traditionnelle existante.» 80 000 nouvelles lignes de téléphonie VoIP vont remplacer autant de lignes terrestres portant le total des lignes VoIP à 180 000.

 

Une première mission commerciale des industries créatives canadiennes en Chine aura lieu en avril prochain et elle sera dirigée par la ministre du Patrimoine, Mélanie Joly.  «Cette mission commerciale des industries créatives vise les entreprises et organismes canadiens qui œuvrent dans les industries créatives et souhaitent exporter et échanger avec le marché chinois, notamment dans les quatre secteurs suivants : le cinéma et l’audiovisuel (y compris l’animation et les effets visuels); les jeux vidéo et la réalité virtuelle/augmentée (RV/RA); le contenu numérique pour les espaces créatifs et les musées; les arts de la scène.»

 

Suite à un «nombre sans précédent de décès de baleines noires de l’Atlantique Nord l’été dernier, le gouvernement fédéral a mandaté le Réseau canadien pour la santé de la faune afin qu’il fasse enquête sur la situation. Des vétérinaires, des pathologistes et des scientifiques ont donc préparé un rapport qui «confirme que les plus grandes menaces pour la baleine noire sont les collisions avec les navires et les enchevêtrements dans des engins de pêche.» Le ministre des Pêches et des Océans, Dominic LeBlanc, estime donc avoir eu raison d’imposer des mesures pour ralentir les navires et fermer, limiter ou reporter certaines pêches dans la zone où se trouvent les baleines. «« Nous continuerons à faire ce qui est nécessaire pour nous assurer que nos baleines noires soient protégées».

-30-

Autres articles du vendredi 06 octobre 2017

vendredi 06 octobre 2017

vendredi 06 octobre 2017

vendredi 06 octobre 2017

vendredi 06 octobre 2017

vendredi 06 octobre 2017