Demande d'inscription

Si votre organisme, entreprise, ministère etc. est déjà un abonné aux services du Courrier parlementaire©, vous pouvez vous inscrire pour recevoir par courriel nos éditions quotidiennes. Vous devez cependant entrer l'adresse courriel attribuée par votre organisation.

Se désinscrire

Pour un essai gratuit de quelques jours, veuillez nous faire parvenir un courriel.

Pour plus d'informations, veuillez nous rejoindre par téléphone au 418 640-4211 ou par courriel.

Mot de passe oublié

Veuillez indiquer votre adresse courriel qui est liée à  votre compte. Si elle correspond à  un utilisateur, nous vous enverrons un courriel afin que vous puissez récupérer votre mot de passe.

Mon profil

Vous pouvez modifier les paramètre de votre compte.

Désolé, pour naviguer dans notre site, il faut être abonné.

Nous offrons une édition (LCP-LAG) à tous les jours de septembre à juin et deux éditions par jour (LCP InfoMidi) quand l'activité parlementaire le mérite pour tenir nos lecteurs bien informés sur ce qui occupe et préoccupe les législateurs québécois.

Nous avons aussi des volets inédits comme Le Monde du lobbying sur les groupes de pression et les grands lobbys, la série L'État expliqué (comment le Québec se gouverne) et Regard législatif, les lundis matins en temps de session. Nous publions aussi Cette semaine au Parlement sur l'activité de la semaine (et des mises à jour fréquentes durant la semaine), Alerte Décrets et Derrière les décrets, Ce qu'ils ont dit, Le Point sur... et encore.

Si vous êtes intéressé à obtenir un essai gratuit de quelques jours pour votre entreprise ou organisme, n'hésitez pas à nous contacter

Retour

Article du

Étudiants étrangers : dérèglementation

Un danger pour les universités francophones?

Paru le | Catégorie: Enseignement supérieur LAG

(LCP) Entourés de représentants d'associations qui représentent ensemble plus de 120 000 étudiants, les députés Gabriel Nadeau-Dubois de Québec solidaire et Sylvain Roy du Parti québécois ont demandé au gouvernement Legault « de décréter un moratoire sur l'implantation de sa déréglementation des frais de scolarité pour les étudiants et les étudiantes de l'étranger ».

 

Gabriel Nadeau-Dubois rappelle « qu'il y a 30 000 étudiants et étudiantes de l'étranger sur le territoire québécois et que ces gens-là ensemble investissent près de 1 milliard $ par année dans l'économie du Québec. C'est des étudiants et des étudiantes qui paient déjà beaucoup plus cher que les étudiants et étudiantes du Québec : on parle de 15 000 $ à 17 000 $ par année selon les programmes ».

 

Selon le député de QS, « en permettant aux universités de faire exploser ces frais de scolarité, le gouvernement va provoquer une vague sans précédent de compétition féroce entre les universités au Québec. Les étudiants, étudiantes de l'étranger vont devenir des vaches à lait, et les universités vont se lancer les unes contre les autres dans une féroce compétition pour attirer non pas les meilleurs étudiants, mais les étudiants les plus riches. Et on sait déjà qui va gagner dans cette course effrénée : ce sont les universités anglophones, surtout McGill, en fait », dit-il.

 

Revenus des brevets

« Une idée, comme ça », reprend le député Sylvain Roy du Parti québécois. « Si les universités veulent aller chercher du financement, pourquoi ne pas aller rechercher des brevets qu'elles ont développés et qu'elles laissent aller dans le privé? Donc, si les universités veulent avoir des sources de revenus, il faudrait peut-être réfléchir aussi à ne pas laisser aller des possibilités financières extraordinaires via les innovations technologiques ou de toutes sortes qui sont créées dans les universités avec l'argent de l'État. »

-30-

Autres articles du vendredi 01 mars 2019

vendredi 01 mars 2019

vendredi 01 mars 2019

vendredi 01 mars 2019

vendredi 01 mars 2019

vendredi 01 mars 2019

vendredi 01 mars 2019

vendredi 01 mars 2019

vendredi 01 mars 2019

vendredi 01 mars 2019

vendredi 01 mars 2019