Demande d'inscription

Si votre organisme, entreprise, ministère etc. est déjà un abonné aux services du Courrier parlementaire©, vous pouvez vous inscrire pour recevoir par courriel nos éditions quotidiennes. Vous devez cependant entrer l'adresse courriel attribuée par votre organisation.

Se désinscrire

Pour un essai gratuit de quelques jours, veuillez nous faire parvenir un courriel.

Pour plus d'informations, veuillez nous rejoindre par téléphone au 418 640-4211 ou par courriel.

Mot de passe oublié

Veuillez indiquer votre adresse courriel qui est liée à  votre compte. Si elle correspond à  un utilisateur, nous vous enverrons un courriel afin que vous puissez récupérer votre mot de passe.

Mon profil

Vous pouvez modifier les paramètre de votre compte.

Désolé, pour naviguer dans notre site, il faut être abonné.

Nous offrons une édition (LCP-LAG) à tous les jours de septembre à juin et deux éditions par jour (LCP InfoMidi) quand l'activité parlementaire le mérite pour tenir nos lecteurs bien informés sur ce qui occupe et préoccupe les législateurs québécois.

Nous avons aussi des volets inédits comme Le Monde du lobbying sur les groupes de pression et les grands lobbys, la série L'État expliqué (comment le Québec se gouverne) et Regard législatif, les lundis matins en temps de session. Nous publions aussi Cette semaine au Parlement sur l'activité de la semaine (et des mises à jour fréquentes durant la semaine), Alerte Décrets et Derrière les décrets, Ce qu'ils ont dit, Le Point sur... et encore.

Si vous êtes intéressé à obtenir un essai gratuit de quelques jours pour votre entreprise ou organisme, n'hésitez pas à nous contacter

Retour

Article du

Le temps supplémentaire obligatoire

Une mesure exceptionnelle de dernier recours

Paru le | Catégorie: Santé & Services sociaux LAG

(LCP) L'Ordre des infirmières et infirmiers interpelle à nouveau les directions d'établissements, les instances syndicales et le ministère de la Santé et des Services sociaux pour rappeler que le recours au temps supplémentaire obligatoire devrait constituer une mesure exceptionnelle et être envisagé en dernier lieu.

 

Il est important que les instances ayant la responsabilité d'agir sur les situations rapportées répondent aux préoccupations des infirmières et infirmiers pour assurer la continuité et la sécurité des soins, explique-t-on.

 

« Nous nous sommes d'ailleurs entretenus avec le MSSS et la FIQ à plusieurs reprises en vue de veiller à l'adéquation entre les besoins des patients et la composition des équipes de soins. Notre mission est de protéger le public, par et avec les infirmières et infirmiers », affirme Luc Mathieu, président de l'OIIIQ.

L'ordre rappelle que le Code de déontologie des infirmières et infirmiers ne doit pas être utilisé par l'employeur pour gérer une situation de manque de ressources, et inversement, par les infirmières et infirmiers pour signifier leur refus de principe du TSO ou pour cautionner un geste collectif.

 

Sondage syndical

Par ailleurs, la Fédération de la santé et des services sociaux a tenu un sondage électronique. À la question : Faites-vous confiance au nouveau gouvernement de la CAQ pour régler rapidement la crise de la surcharge de travail dans le réseau de la santé et des services sociaux ? La réponse est non par 61 % des répondants. Le coup de sonde du syndicat FSSS-CSN a été réalisé du 15 au 21 janvier 2019 et a permis d'obtenir l'avis de 2 452 répondants pour une marge d'erreur de 2 % avec 95 % de niveau de confiance.

-30-

Autres articles du jeudi 24 janvier 2019

jeudi 24 janvier 2019

jeudi 24 janvier 2019

jeudi 24 janvier 2019

jeudi 24 janvier 2019

jeudi 24 janvier 2019

jeudi 24 janvier 2019

jeudi 24 janvier 2019

jeudi 24 janvier 2019

jeudi 24 janvier 2019