Demande d'inscription

Si votre organisme, entreprise, ministère etc. est déjà un abonné aux services du Courrier parlementaire©, vous pouvez vous inscrire pour recevoir par courriel nos éditions quotidiennes. Vous devez cependant entrer l'adresse courriel attribuée par votre organisation.

Se désinscrire

Pour un essai gratuit de quelques jours, veuillez nous faire parvenir un courriel.

Pour plus d'informations, veuillez nous rejoindre par téléphone au 418 640-4211 ou par courriel.

Mot de passe oublié

Veuillez indiquer votre adresse courriel qui est liée à  votre compte. Si elle correspond à  un utilisateur, nous vous enverrons un courriel afin que vous puissez récupérer votre mot de passe.

Mon profil

Vous pouvez modifier les paramètre de votre compte.

Désolé, pour naviguer dans notre site, il faut être abonné.

Nous offrons une édition (LCP-LAG) à tous les jours de septembre à juin et deux éditions par jour (LCP InfoMidi) quand l'activité parlementaire le mérite pour tenir nos lecteurs bien informés sur ce qui occupe et préoccupe les législateurs québécois.

Nous avons aussi des volets inédits comme Le Monde du lobbying sur les groupes de pression et les grands lobbys, la série L'État expliqué (comment le Québec se gouverne) et Regard législatif, les lundis matins en temps de session. Nous publions aussi Cette semaine au Parlement sur l'activité de la semaine (et des mises à jour fréquentes durant la semaine), Alerte Décrets et Derrière les décrets, Ce qu'ils ont dit, Le Point sur... et encore.

Si vous êtes intéressé à obtenir un essai gratuit de quelques jours pour votre entreprise ou organisme, n'hésitez pas à nous contacter

Retour

Article du

Violences sexuelles et conjugales

Une rencontre « non partisane » entre élues

Paru le | Catégorie: Affaires parlementaires LAG

(LCP) Des représentantes de chacun des partis politiques de l'Assemblée nationale, dont la ministre de la Justice, Sonia LeBel, se sont rencontrées hier pour échanger « sur l'ensemble des idées » visant à mieux accompagner les victimes de violences sexuelles et conjugales. Cette rencontre se voulait « non partisane ».

 

La ministre promet « de formaliser » ces discussions « avec différents acteurs de la société, incluant des experts, des représentants des groupes de victimes ainsi que des acteurs communautaires et institutionnels qui étudieront et discuteront des meilleures mesures à mettre en place afin de mieux protéger et accompagner les victimes ».

 

Pour Hélène David, députée de l'opposition officielle, cette rencontre a permis de dégager de « nombreux » consensus. « Nous allons nous mettre au travail avec rigueur et enthousiasme », a déclaré l'ex-ministre responsable de la Condition féminine.

 

« Comme élues, nous avons la responsabilité de trouver des moyens d'adapter le système à la réalité des victimes et non l'inverse. À cet égard, je me réjouis de l'ouverture de mes collègues à considérer l'idée d'un tribunal spécialisé pour y parvenir », a ajouté la députée péquiste Véronique Hivon.

 

D'après la députée solidaire Christine Labrie, « toutes étaient très sensibles à l'importance de travailler aussi en amont du processus judiciaire et d'impliquer les experts et les groupes représentant les victimes dans la réflexion ».

-30-

Autres articles du mardi 15 janvier 2019

mardi 15 janvier 2019

mardi 15 janvier 2019

mardi 15 janvier 2019

mardi 15 janvier 2019

mardi 15 janvier 2019

mardi 15 janvier 2019

mardi 15 janvier 2019

mardi 15 janvier 2019

mardi 15 janvier 2019

mardi 15 janvier 2019