Demande d'inscription

Si votre organisme, entreprise, ministère etc. est déjà un abonné aux services du Courrier parlementaire©, vous pouvez vous inscrire pour recevoir par courriel nos éditions quotidiennes. Vous devez cependant entrer l'adresse courriel attribuée par votre organisation.


Se désinscrire

Pour un essai gratuit de quelques jours, veuillez nous faire parvenir un courriel.

Pour plus d'informations, veuillez nous rejoindre par téléphone au 418 640-4211 ou par courriel.

Mot de passe oublié

Veuillez indiquer votre adresse courriel qui est liée à  votre compte. Si elle correspond à  un utilisateur, nous vous enverrons un courriel afin que vous puissez récupérer votre mot de passe.

Mon profil

Vous pouvez modifier les paramètre de votre compte.

Désolé, pour naviguer dans notre site, il faut détenir une licence/abonnement.

Nous publions depuis 28 ans (dont 21 ans comme quotidien web).

Nous offrons une édition (LCP-LAG) tous les matins de la semaine de septembre à juin

Nous ajoutons LCP InfoMidi quand l'activité parlementaire le mérite (quand le Salon bleu est en action)

Notre objectif depuis presque trois décennies est de tenir nos lecteurs bien informés sur ce qui occupe et préoccupe les législateurs québécois.

Nous avons aussi des volets inédits comme Le Monde du lobbying sur les groupes de pression et les grands lobbys, Regard législatif en temps de session.

Nous publions aussi Cette semaine au Parlement sur l'activité de la semaine (et des mises à jour fréquentes durant la semaine),

Nos abonnés reçoivent Alerte Décrets et peuvent consulter nos rubriques Derrière les décrets, Ce qu'ils ont dit,

Message DU gouvernement, Message AU gouvernement et plus encore.

Si vous êtes intéressé à obtenir un essai gratuit de quelques jours pour votre entreprise ou organisme, n'hésitez pas à nous contacter (editeur@courrierparlementaire.com)

Retour

Article du

Message au gouvernement

Blocus ferroviaire et COVID-19: impacts significatifs, selon Manufacturiers et Exportateurs

Paru le | Catégorie: Commerce international

(R.I.) Manufacturiers et Exportateurs du Québec (MEQ) presse le gouvernement d'agir pour limiter les répercussions du blocus ferroviaire, aujourd'hui levé, et les impacts grandissants du COVID-19 sur l'économie, considérant que plus d'un membre sur deux fait face à des pertes financières significatives directement liées à la crise et que l'effet du coronavirus commence à se faire sentir.

 

C'est en effet ce que révèle un nouveau sondage mené par MEQ auprès de ses membres, qui déplorent les répercussions du blocus sur leurs activités de production et pour la réputation internationale des entreprises québécoises.

 

Pénalités, retards et atteinte à la réputation

En ce qui a trait à la crise ferroviaire, 23 % des membres sondés affirment assumer eux-mêmes les pénalités pour les retards de livraisons. Une proportion similaire (28 %) indique avoir dû diminuer leur production pour limiter la hausse des coûts d'opération et pour absorber les retards dans l'importation des matières premières essentielles aux activités de production.

 

La majorité des manufacturiers et exportateurs du Québec (62 %) rappellent que la paralysie ferroviaire a contribué à miner la réputation des entreprises d'ici sur les marchés internationaux, d'autant plus que ces derniers sont déjà fragilisés par la propagation du COVID-19, qui ralentit les importations de produits et de composantes auprès de fournisseurs étrangers, notamment en Asie.

 

Subventions gouvernementales

MEQ espère que des compensations financières gouvernementales seront rapidement déployées pour limiter les pertes financières, surtout dans un contexte d'incertitude économique mondiale liée au COVID-19.

 

« Le gouvernement doit rapidement assurer un redressement de la situation économique délicate dans laquelle se trouvent les entreprises québécoises. Nos membres ont perdu des dizaines de milliers de dollars. C'est inacceptable. Les membres ressentent également déjà les effets du COVID-19. Il faudra trouver rapidement des solutions pour que le secteur manufacturier puisse continuer ses activités » affirme Véronique Proulx, présidente-directrice générale de Manufacturiers et Exportateurs du Québec.

 

En ce sens, 88 % des membres sondés priorisent des subventions gouvernementales pour atténuer les impacts de la crise sur leur industrie. Une diminution de la taxe sur la masse salariale pour la période du blocus est également une solution privilégiée par le tiers de membres.

 

À propos de Manufacturiers et Exportateurs du Québec (MEQ)

MEQ représente 1 100 manufacturiers à travers le Québec. Le secteur manufacturier canadien emploie 1.7 million de personnes et génère les deux tiers des exportations. En forte croissance, en 2018, il a généré des ventes globales de 685$ milliards.

 

Au Québec, le secteur manufacturier génère 14 % du PIB et 89 % de la valeur des exportations.

SOURCE Manufacturiers et Exportateurs du Québec

-/-/-/-/-/-

À lire aussi dans Commerce international