Demande d'inscription

Si votre organisme, entreprise, ministère etc. est déjà un abonné aux services du Courrier parlementaire©, vous pouvez vous inscrire pour recevoir par courriel nos éditions quotidiennes. Vous devez cependant entrer l'adresse courriel attribuée par votre organisation.

Se désinscrire

Pour un essai gratuit de quelques jours, veuillez nous faire parvenir un courriel.

Pour plus d'informations, veuillez nous rejoindre par téléphone au 418 640-4211 ou par courriel.

Mot de passe oublié

Veuillez indiquer votre adresse courriel qui est liée à  votre compte. Si elle correspond à  un utilisateur, nous vous enverrons un courriel afin que vous puissez récupérer votre mot de passe.

Mon profil

Vous pouvez modifier les paramètre de votre compte.

Désolé, pour naviguer dans notre site, il faut être abonné.

Nous offrons une édition (LCP-LAG) à tous les jours de septembre à juin et deux éditions par jour (LCP InfoMidi) quand l'activité parlementaire le mérite pour tenir nos lecteurs bien informés sur ce qui occupe et préoccupe les législateurs québécois.

Nous avons aussi des volets inédits comme Le Monde du lobbying sur les groupes de pression et les grands lobbys, la série L'État expliqué (comment le Québec se gouverne) et Regard législatif, les lundis matins en temps de session. Nous publions aussi Cette semaine au Parlement sur l'activité de la semaine (et des mises à jour fréquentes durant la semaine), Alerte Décrets et Derrière les décrets, Ce qu'ils ont dit, Le Point sur... et encore.

Si vous êtes intéressé à obtenir un essai gratuit de quelques jours pour votre entreprise ou organisme, n'hésitez pas à nous contacter

Retour

Article du

Gaz naturel renouvelable

C'est l’avenir, croit Jonatan Julien

Paru le | Catégorie: Énergie

(LCP) Le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles veut permettre à l'écosystème québécois de production de gaz naturel renouvelable de se développer au cours des prochaines années.

 

Jonatan Julien mise sur un règlement du gouvernement qui vient d’être édicté et qui fixera la quantité minimale de gaz naturel renouvelable qui devra être livrée annuellement par les distributeurs de gaz naturel.

 

« Ainsi, à compter de l'année tarifaire qui débutera en 2020, 1 % du volume total de gaz naturel livré au Québec devra être comblé par du gaz naturel renouvelable. Dès 2023, ce pourcentage sera porté à 2 %, pour atteindre 5 % en 2025 », a-t-il précisé. Un volume de 1 % correspond à 60 millions de mètres cubes.

 

« Le gaz naturel renouvelable constitue l’avenir. Grâce à ce nouveau règlement, nous allons soutenir le déploiement d’une nouvelle filière énergétique au Québec et limiter notre dépendance aux énergies fossiles », anticipe le ministre. Celui-ci entrera en vigueur 15 jours après sa publication dans la Gazette officielle.

 

Biométhanisation

Selon le ministre, le Québec possède à l'heure actuelle l'expertise et les intrants nécessaires pour assurer la production de ce type d'énergie produite par biométhanisation à partir de matières organiques comme les déchets de table, les résidus forestiers ou même les boues municipales.

 

« C'est justement, en fin de compte, une décomposition de la matière organique qui produit ce gaz-là », explique Jonatan Julien. « C'est à la fois les boues et les matières organiques qui sont transformées en digestat et qui produisent les gaz naturels. Donc, ça a une double fonction, là, ce n'est pas seulement des matières résiduelles du genre agricole. Alors ce n'est pas juste des pelures de banane, c'est également les boues qu'on produit, donc c'est majeur. »

 

Comité de suivi

Pour s'assurer que cette nouvelle réglementation soit mise en oeuvre de façon « harmonieuse », un comité de suivi sera mis sur pied dès le mois d'avril. Il sera sous la présidence d’une sous-ministre associée au ministère de l'Énergie.

 

« Il aura pour mandat d'accompagner les producteurs, les distributeurs et les consommateurs de gaz naturel renouvelable dans l'application de ce nouveau règlement, et ce, en proposant des actions structurantes et réalistes. Mais, plus encore, à ma demande, ce comité devra me rendre compte de l'atteinte des cibles qui ont été fixées », explique le ministre.

 

Empreinte environnementale

Pour sa part, la présidente et chef de la direction d'Énergir, Sophie Brochu, estime que ce règlement « permettra de soutenir encore davantage la production de GNR au Québec et, par le fait même, d'accroître les volumes disponibles pour nos clients désireux de réduire l'empreinte environnementale de leur consommation énergétique ». Énergir est la principale entreprise de distribution de gaz naturel au Québec.

-30-

À lire aussi dans Énergie