Demande d'inscription

Si votre organisme, entreprise, ministère etc. est déjà un abonné aux services du Courrier parlementaire©, vous pouvez vous inscrire pour recevoir par courriel nos éditions quotidiennes. Vous devez cependant entrer l'adresse courriel attribuée par votre organisation.

Se désinscrire

Pour un essai gratuit de quelques jours, veuillez nous faire parvenir un courriel.

Pour plus d'informations, veuillez nous rejoindre par téléphone au 418 640-4211 ou par courriel.

Mot de passe oublié

Veuillez indiquer votre adresse courriel qui est liée à  votre compte. Si elle correspond à  un utilisateur, nous vous enverrons un courriel afin que vous puissez récupérer votre mot de passe.

Mon profil

Vous pouvez modifier les paramètre de votre compte.

Désolé, pour naviguer dans notre site, il faut détenir une licence/abonnement.

Nous offrons une édition (LCP-LAG) à tous les jours de septembre à juin et deux éditions par jour (avec LCP InfoMidi) quand l'activité parlementaire le mérite pour tenir nos lecteurs bien informés sur ce qui occupe et préoccupe les législateurs québécois.

Nous avons aussi des volets inédits comme Le Monde du lobbying sur les groupes de pression et les grands lobbys, la série L'État expliqué (comment le Québec se gouverne) et Regard législatif, les lundis matins en temps de session. Nous publions aussi Cette semaine au Parlement sur l'activité de la semaine (et des mises à jour fréquentes durant la semaine), Alerte Décrets et Derrière les décrets, Ce qu'ils ont dit, Le Point sur... et encore.

Si vous êtes intéressé à obtenir un essai gratuit de quelques jours pour votre entreprise ou organisme, n'hésitez pas à nous contacter

Retour

Article du

Institutions financières

L'AMF dépose son rapport pour 2018

Paru le | Catégorie: Message DU gouvernement

(R.I.) L'Autorité des marchés financiers a rendu public le Rapport annuel sur les institutions financières 2018, lequel aborde, entre autres, les enjeux économiques, technologiques et environnementaux auxquels sont confrontées les institutions financières faisant affaire au Québec. Ces enjeux peuvent être source de défis et de risques pour celles-ci, mais peuvent également apporter leur lot d'opportunités.

 

Le rapport comprend également des renseignements de nature statistique propres aux secteurs des coopératives de services financiers, des sociétés de fiducie, des sociétés d'épargne et des assureurs de personnes et de dommages, incluant les assureurs automobiles.

 

La transformation numérique se poursuit au sein des institutions financières

Les changements comportementaux des consommateurs et l'accès aux nouvelles technologies accélèrent la transformation numérique et donnent lieu à de nouveaux usages, de nouvelles opportunités et de nouveaux risques de nature opérationnelle, stratégique, éthique et financière pour les institutions financières.

 

De plus, le recours aux nouvelles technologies augmente la surface d'attaque et les vulnérabilités exploitables par les cybercriminels. Les risques liés aux technologies de l'information et aux communications sont au cœur des préoccupations de l'Autorité. Les constats issus des travaux de surveillance permettent ainsi de mettre en place un encadrement adéquat favorisant le développement ordonné de l'industrie et la protection des consommateurs.

 

Endettement des ménages

La faiblesse des taux d'intérêt et l'accroissement de la valeur des propriétés résidentielles a facilité l'accès à l'emprunt pour les ménages canadiens au cours des dernières années. Bien que le taux d'endettement des ménages québécois soit moindre qu'il ne l'est dans certaines autres provinces canadiennes, l'endettement élevé des ménages demeure une préoccupation pour l'Autorité. Les augmentations du taux directeur survenues au cours de l'année 2018 ont eu des répercussions sur de nombreux consommateurs québécois.

 

Catastrophes naturelles

L'année 2018 a été la quatrième plus coûteuse de l'histoire en matière de catastrophes naturelles pour les assureurs canadiens, avec plus de 2 G$ de dommages. Selon la tendance observée ces dernières années, les assureurs seront confrontés à une augmentation encore plus prononcée de ce type de catastrophe. À titre d'exemple, l'abondance de précipitations au cours de la période hivernale et la fonte rapide du couvert neigeux ont multiplié le nombre de réclamations en 2018.

 

Statistiques sur l'industrie Finance et assurances

En fonction du produit intérieur brut (PIB) qu'elle génère, l'industrie Finance et assurances1 occupe un rôle de premier plan au sein de l'économie du Québec. Son PIB représente plus de 6 % de l'économie du Québec.

 

La croissance du PIB du secteur Finance et assurances du Québec est de 2 % en 2018, soit légèrement supérieure à son équivalent canadien, qui est de 1,9 %.

 

En 2018, cette industrie employait près de 149 000 personnes, soit un peu plus de 4 % des emplois totaux du Québec.

 

Le poids relatif du secteur Finance et assurances du Québec dans l'ensemble du Canada demeure stable depuis quelques années, avec une proportion de 17 %.

 

Statistiques sur les institutions financières

L'actif du réseau des caisses Desjardins a poursuivi sa tendance à la hausse. Il est passé de 168,7 G$ en 2017 à 177,7 G$ en 2018, soit une hausse de 5,3 %.

 

Le nombre de sociétés de fiducie et sociétés d'épargne détentrices d'un permis délivré par l'Autorité est passé de 42 en 2017 à 43 en 2018, tandis que le nombre de coopératives de services financiers est passé de 283 en 2017 à 262 en 2018.

 

Au 31 décembre 2018, les sociétés de fiducie et sociétés d'épargne détenaient 353,6 G$ d'actifs. Il s'agit d'une progression d'un peu plus de 4,6 G$ comparativement à 2017.

 

Les 89 assureurs de personnes autorisés à exercer au Québec ont souscrit pour 17,9 G$ de primes directes souscrites. Les assureurs à charte québécoise, au nombre de 17, présentent la plus forte croissance en 2018 avec une hausse de leurs primes directes souscrites de 7,5 %.

 

Les 165 assureurs de dommages autorisés à exercer au Québec ont souscrit pour 10,5 G$ de primes directes souscrites. Cette année, le taux de croissance des primes directes souscrites est de 6,7 %, soit la plus forte croissance observée au cours des dix dernières années

 

La prime moyenne souscrite pour les voitures de tourisme est passée de 564 $ en 2017 à 595 $ en 2018, soit une augmentation de 5,5 %.

-/-/-/-/-/-/-/-