Inscription

Pour ne rien manquer de L’Actualité gouvernementale, abonnez-vous dès maintenant à nos publications.

Retour

Article du

Pêche aux crabes

Ouverture hâtive demandée

Paru le | Catégorie: Message DU gouvernement

Manifestant son appui aux mesures ayant pour but d'assurer la protection de la baleine noire, tout en éprouvant de l'inquiétude devant les répercussions sur l'économie du secteur, le ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec, M. Laurent Lessard, adressait, le 6 mars dernier, une lettre au ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, M. Dominic Leblanc. Cette lettre avait comme objectif de sensibiliser celui-ci aux répercussions que subira, sur le plan économique, le secteur des pêches de la zone 12 à la suite des recommandations du Comité consultatif sur le crabe des neiges du sud du golfe du Saint-Laurent.

 

À cette fin, M. Lessard demandait au ministre Leblanc d'envisager une ouverture hâtive de la pêche aux crabes. Comme le gouvernement du Québec préconise l'ouverture plus hâtive de cette pêche, soit le 10 avril prochain, il serait également opportun d'autoriser l'utilisation de 175 casiers pour permettre une pêche plus rapide.

 

De plus, le ministre Lessard rappelle que cette mesure a permis d'en venir à un consensus au sein de l'industrie québécoise de la pêche aux crabes des neiges dans le sud du golfe. C'est pourquoi il souhaite que le gouvernement fédéral lui donne une réponse positive et rapide.

 

Citation

« La pêche au crabe des neiges dans le sud du golfe est soumise à des quotas individuels. Une ouverture le 10 avril ne serait pas préjudiciable aux pêcheurs des autres provinces, mais elle permettrait à l'industrie de mener ses activités sans nuire aux baleines. »

M. Laurent Lessard, ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation

 

Faits saillants

  • Au Québec, l'industrie des pêches et de l'aquaculture représente 8 000 emplois environ.
  • Près de 70 % de la production de l'industrie des pêches et de l'aquaculture est destinée à l'exportation.
  • Les États-Unis constituent la principale destination des produits de la pêche et de l'aquaculture du Québec avec 78 % des exportations.
  • Près de 70 usines dans les régions maritimes travaillent à la transformation de produits marins.
  • La valeur totale des produits transformés s'élève à 550 millions de dollars.
  • La valeur totale des débarquements représente 255 millions de dollars.

-/-/-/-/-/-/-