Demande d'inscription

Si votre organisme, entreprise, ministère etc. est déjà un abonné aux services du Courrier parlementaire©, vous pouvez vous inscrire pour recevoir par courriel nos éditions quotidiennes. Vous devez cependant entrer l'adresse courriel attribuée par votre organisation.

Se désinscrire

Pour un essai gratuit de quelques jours, veuillez nous faire parvenir un courriel.

Pour plus d'informations, veuillez nous rejoindre par téléphone au 418 640-4211 ou par courriel.

Mot de passe oublié

Veuillez indiquer votre adresse courriel qui est liée à  votre compte. Si elle correspond à  un utilisateur, nous vous enverrons un courriel afin que vous puissez récupérer votre mot de passe.

Mon profil

Vous pouvez modifier les paramètre de votre compte.

Désolé, pour naviguer dans notre site, il faut détenir une licence/abonnement.

Nous publions depuis 28 ans (dont 21 ans comme quotidien web).

Nous offrons une édition (LCP-LAG) tous les matins de la semaine de septembre à juin

Nous ajoutons LCP InfoMidi quand l'activité parlementaire le mérite (quand le Salon bleu est en action)

Notre objectif depuis presque trois décennies est de tenir nos lecteurs bien informés sur ce qui occupe et préoccupe les législateurs québécois.

Nous avons aussi des volets inédits comme Le Monde du lobbying sur les groupes de pression et les grands lobbys, Regard législatif en temps de session.

Nous publions aussi Cette semaine au Parlement sur l'activité de la semaine (et des mises à jour fréquentes durant la semaine),

Nos abonnés reçoivent Alerte Décrets et peuvent consulter nos rubriques Derrière les décrets, Ce qu'ils ont dit,

Message DU gouvernement, Message AU gouvernement et plus encore.

Si vous êtes intéressé à obtenir un essai gratuit de quelques jours pour votre entreprise ou organisme, n'hésitez pas à nous contacter (editeur@courrierparlementaire.com)

Retour

Article du

Rencontre Legault-Macron

« On s'est beaucoup parlé d'affaires »

Paru le | Catégorie: Relations internationales

(LAG) Le premier ministre, François Legault, et le Président de la République française, Emmanuel Macron, deux hommes d'affaires devenus ensuite politiciens se sont entretenus hier à Paris dans le cadre de la première visite officielle du premier ministre Legault en France.

 

« C'est un homme direct, pragmatique qui connaît bien le monde des affaires. Donc, on a pu parler de différentes entreprises françaises, de différentes entreprises québécoises. C'était très agréable. On a parlé de francophonie, de l'OIF, de l'importance ensemble de faire la promotion du français, que ce soit sur internet, en affaires, dans l'intelligence artificielle. Puis, bien sûr, on s'est parlé beaucoup d'affaires », explique M. Legault.

 

« On veut donner une nouvelle impulsion aux relations commerciales entre le Québec et la France, donc, augmenter de façon significative les exportations du Québec vers la France et les exportations de la France vers le Québec. On a mandaté nos ministres de l'Économie respectifs pour travailler de façon très concrète sur des rencontres, des organisations dans certaines industries en particulier, pour mettre en contact les entreprises qui pourraient devenir clientes d'autres entreprises dans l'autre État. »

 

Au cabinet du premier ministre, on indique que l’entretien a permis de confirmer l’importance qu’ils accordent à la relation directe, privilégiée, stratégique et structurelle entre le Québec et la France. La langue française et la culture que le Québec et la France ont en commun demeureront des priorités fortes. Le chef du gouvernement du Québec et le chef de l'État français ont aussi exprimé leur volonté de renforcer cette relation privilégiée.

 

L’objectif partagé est la création de richesse et d’une croissance inclusive et durable, permettant la création d’emplois de qualité et mieux payés. On estime que dans un contexte international de tensions commerciales et de protectionnisme accru, l’entrée en vigueur de l’Accord économique et commercial global entre le Canada et l’Union européenne (AECG) permettra de soutenir l’accélération des échanges commerciaux. Ce traité ouvre aux entreprises de chaque côté de l’Atlantique des occasions commerciales et des perspectives d’investissement prometteuses, notamment pour les petites et moyennes entreprises.

 

À l'occasion des grands événements économiques annuels, on souhaite favoriser une intensification des rencontres stratégiques des ministres dits économiques, et encourager des activités de maillage entre entreprises québécoises et françaises

 

On veut renforcer les liens dans divers secteurs d’activités innovants et porteurs, incluant l'intelligence artificielle et le numérique, la culture et le tourisme, l'économie verte et la transition écologique en vue de lutter contre les changements climatiques et la recherche et l'innovation, notamment dans les sciences de la vie.

 

Il est aussi question de promouvoir le rôle de l’éducation et de la jeunesse, notamment en matière d’entrepreneuriat, le développement régional, de partager leur expertise en ce qui concerne l’appui aux petites et moyennes entreprises pour l’innovation et le virage numérique, de promouvoir les programmes dédiés à la mobilité d’entreprises en forte croissance dans le secteur numérique, en s’appuyant notamment sur les initiatives telles que Parcours Numérique Québec-France, StarTupFrance et French Tech, de soutenir les échanges entre laboratoires de certification des produits et d'appuyer l’Organisation internationale de la Francophonie dans la mise en œuvre de la « Stratégie économique pour la Francophonie », adoptée lors du XIVe Sommet de Dakar en 2014, et s’assurer que les ressources attribuées soient employées de manière transparente.

-30-

Autres articles du mardi 22 janvier 2019

mardi 22 janvier 2019

mardi 22 janvier 2019

mardi 22 janvier 2019

mardi 22 janvier 2019

mardi 22 janvier 2019

mardi 22 janvier 2019

mardi 22 janvier 2019

mardi 22 janvier 2019

mardi 22 janvier 2019

mardi 22 janvier 2019