(LAG-UQ) Avec 13 collègues de différentes institutions à travers le Canada, le professeur en écologie marine de l’UQAC, Mathieu Cusson, a publié les résultats d’une très vaste étude entreprise en 2013 sur la biodiversité marine benthique des trois océans du Canada. « Pourquoi étudier la biodiversité d’habitats qu’on ne voit pas? Le professeur Cusson souligne que la connaissance de la biodiversité des fonds marins aide à comprendre le fonctionnement des écosystèmes. Aussi, si dans un avenir proche les écosystèmes sont appelés à être modifiés dans leur biodiversité, ces études aiguillonneront les chercheurs sur les conséquences pour leur fonctionnement et, ultimement, pour les services écosystémiques qu’ils nous fournissent. »

 

ET le professeur de biologie marine de l’UQAR, Piero Calosi, a cosigné avec plusieurs spécialistes, américains surtout, un article scientifique sur l’effet de l’acidification des océans sur les crustacés, spécifiquement, la carapace des larves des crabes dormeurs. Les scientifiques sont inquiets de voir l’acidité des océans augmenter due aux émissions de dioxyde de carbone et aux activités humaines. « Les espèces présentent dans les eaux du fleuve et du golfe du St-Laurent, comme les homards, la crevette nordique, les crabes et les huîtres, subissent également les conséquences de l’acidification. « L’impact est encore plus marqué lorsque l’acidification est combinée avec le réchauffement et la désoxygénation des océans », note le professeur.

 

« La réalité virtuelle va bouleverser la façon de former les professionnelles et les professionnels du domaine de la santé. Une équipe multidisciplinaire de l’UQAR a développé une unité virtuelle de soins intensifs (UVSI) permettant aux étudiantes et aux étudiants en sciences infirmières et en kinésiologie de se plonger dans un environnement numérique afin de mettre en application leurs connaissances théoriques. Bienvenue dans l’enseignement du futur… L’Unité virtuelle de soins intensifs reproduit dans un environnement immersif une unité d’hôpital constituée de 14 chambres, d’un poste de garde, d’un bureau de consultation et de différentes ressources matérielles du domaine médical. À l’aide d’un casque de réalité virtuelle, les étudiantes et les étudiants naviguent dans l’unité et interagissent avec les personnages et les objets selon le scénario choisi. Trois modules de formation ont été développés jusqu’à maintenant par l’équipe de l’UQAR et un autre module est en préparation. »

 

L’ÉTS a reçu la confirmation d’un important soutien financier de 21,8 millions $ destiné au réaménagement et à l’agrandissement de laboratoires de recherche dans le pavillon principal du campus. Dans le cadre du Programme de soutien aux organismes de recherche et d’innovation du ministère, un tel investissement représente « du jamais vu. » Quelque 25 laboratoires seront touchés.

 

L’UQAR a annoncé récemment la création d'un nouveau laboratoire dédié à la recherche sur les difficultés d'adaptation et l'intervention psychosociale. Des projets de recherche sont déjà en cours notamment sur la paternité en contexte migratoire, la prostitution (processus d'entrée et de sortie) et la prévention de la violence en milieu scolaire. Parmi les thèmes que les professeurs associés au Laboratoire souhaitent approfondir, mentionnons les violences sexuelles, le jeu pathologique, la stigmatisation face à la maladie mentale, la prévention de la criminalité en milieu HLM et le trouble du spectre de l'autisme. « En nous guidant dans le renouvellement des approches et des outils pratiques d'intervention, les travaux du LAREDAIP seront utiles aux intervenantes et aux intervenants en santé mentale ainsi qu'aux gestionnaires de la région et d'ailleurs.

-30-

(Collaboration Le Courrier parlementaire/L’Actualité gouvernementale et le réseau de l’Université du Québec)