Demande d'inscription

Si votre organisme, entreprise, ministère etc. est déjà un abonné aux services du Courrier parlementaire©, vous pouvez vous inscrire pour recevoir par courriel nos éditions quotidiennes. Vous devez cependant entrer l'adresse courriel attribuée par votre organisation.


Se désinscrire

Pour un essai gratuit de quelques jours, veuillez nous faire parvenir un courriel.

Pour plus d'informations, veuillez nous rejoindre par téléphone au 418 640-4211 ou par courriel.

Mot de passe oublié

Veuillez indiquer votre adresse courriel qui est liée à  votre compte. Si elle correspond à  un utilisateur, nous vous enverrons un courriel afin que vous puissez récupérer votre mot de passe.

Mon profil

Vous pouvez modifier les paramètre de votre compte.

Désolé, pour naviguer dans notre site, il faut détenir une licence/abonnement.

Nous publions depuis 28 ans (dont 21 ans comme quotidien web).

Nous offrons une édition (LCP-LAG) tous les matins de la semaine de septembre à juin

Nous ajoutons LCP InfoMidi quand l'activité parlementaire le mérite (quand le Salon bleu est en action)

Notre objectif depuis presque trois décennies est de tenir nos lecteurs bien informés sur ce qui occupe et préoccupe les législateurs québécois.

Nous avons aussi des volets inédits comme Le Monde du lobbying sur les groupes de pression et les grands lobbys, Regard législatif en temps de session.

Nous publions aussi Cette semaine au Parlement sur l'activité de la semaine (et des mises à jour fréquentes durant la semaine),

Nos abonnés reçoivent Alerte Décrets et peuvent consulter nos rubriques Derrière les décrets, Ce qu'ils ont dit,

Message DU gouvernement, Message AU gouvernement et plus encore.

Si vous êtes intéressé à obtenir un essai gratuit de quelques jours pour votre entreprise ou organisme, n'hésitez pas à nous contacter (editeur@courrierparlementaire.com)

Retour

Article du

« Une vice-présidente en pandémie »

Chantal Soucy raconte la transformation de l’Assemblée

Paru le | Catégorie: Affaires parlementaires LAG

(LCP) La deuxième vice-présidente de l’Assemblée nationale, Chantal Soucy, raconte comment la crise de la COVID-19 a transformé le quotidien des élus au parlement depuis la rentrée de la semaine dernière :

 

« Vous comprendrez que certaines habitudes au parlement ont dû être modifiées afin que tous respectent les directives de la Santé publique.

 

Par exemple au Café du parlement sur l’heure du midi, on retrouve des pastilles au sol nous incitant à se distancer de deux mètres, les tables ne sont plus accessibles et un plexiglas nous sépare des employés. […]

 

Le Salon bleu a subi lui aussi une transformation importante pour l’adapter aux nouvelles mesures de distanciation sociale.

 

On retrouve un nombre limité de parlementaires sur place, les bureaux sont nettoyés entre chaque séance, des indications sont inscrites pour guider les parlementaires, il n’y a pas de pages pour distribuer les documents – tout est électronique, et les parlementaires ont leur propre gourde d’eau. J’ai même le droit de consulter mon téléphone cellulaire et ma tablette électronique en chambre!

 

Lorsque je siège en tant que vice-présidente, je suis assise sur le trône à l’avant du Salon bleu. C’est donc moi qui dirige les travaux parlementaires. Puisque tous les collègues de la présidence utilisent le même siège, une équipe prend soin de bien le désinfecter afin d’assurer une transition sécuritaire entre les séances.

 

Dès ma première présence sur le trône, j’ai dû m’adapter, puisque les parlementaires ne siègent pas à leurs bureaux habituels, et ce, afin de respecter la distance de deux mètres. Je suis également habituée d’apercevoir des visiteurs dans les tribunes de l’Assemblée. Les repères à partir du trône ne sont plus les mêmes qu’avant!

 

Quand je me dirigeais vers le Salon bleu pour présider ma première séance de la journée, j’ai vu les parlementaires respecter les règles mises en place par la direction de la Santé publique.

 

Certains portent également des masques, puisqu’il n’est pas toujours facile de garder la distance de deux mètres malgré le nombre restreint de parlementaires. J’ai moi-même apporté des masques réutilisables à l’Assemblée. Je tiens d’ailleurs à remercier la Société Sclérose en plaques Saint-Hyacinthe-Acton pour ces belles créations!

 

Il reste maintenant deux semaines de travaux intensifs avant le retour en circonscription, un été qui risque d’être fort différent que les années précédentes. »

(Extrait d’un billet de la députée Chantal Soucy, 28 mai)

-30-

Autres articles du lundi 01 juin 2020

lundi 01 juin 2020

lundi 01 juin 2020

lundi 01 juin 2020

lundi 01 juin 2020

lundi 01 juin 2020

lundi 01 juin 2020

lundi 01 juin 2020

lundi 01 juin 2020

lundi 01 juin 2020

lundi 01 juin 2020