Demande d'inscription

Si votre organisme, entreprise, ministère etc. est déjà un abonné aux services du Courrier parlementaire©, vous pouvez vous inscrire pour recevoir par courriel nos éditions quotidiennes. Vous devez cependant entrer l'adresse courriel attribuée par votre organisation.

Se désinscrire

Pour un essai gratuit de quelques jours, veuillez nous faire parvenir un courriel.

Pour plus d'informations, veuillez nous rejoindre par téléphone au 418 640-4211 ou par courriel.

Mot de passe oublié

Veuillez indiquer votre adresse courriel qui est liée à  votre compte. Si elle correspond à  un utilisateur, nous vous enverrons un courriel afin que vous puissez récupérer votre mot de passe.

Mon profil

Vous pouvez modifier les paramètre de votre compte.

Désolé, pour naviguer dans notre site, il faut être abonné.

Nous offrons une édition (LCP-LAG) à tous les jours de septembre à juin et deux éditions par jour (LCP InfoMidi) quand l'activité parlementaire le mérite pour tenir nos lecteurs bien informés sur ce qui occupe et préoccupe les législateurs québécois.

Nous avons aussi des volets inédits comme Le Monde du lobbying sur les groupes de pression et les grands lobbys, la série L'État expliqué (comment le Québec se gouverne) et Regard législatif, les lundis matins en temps de session. Nous publions aussi Cette semaine au Parlement sur l'activité de la semaine (et des mises à jour fréquentes durant la semaine), Alerte Décrets et Derrière les décrets, Ce qu'ils ont dit, Le Point sur... et encore.

Si vous êtes intéressé à obtenir un essai gratuit de quelques jours pour votre entreprise ou organisme, n'hésitez pas à nous contacter

Retour

Article du

Décès après un acte criminel

Des frais seront remboursés aux proches

Paru le | Catégorie: Justice

(LAG) Il est maintenant possible pour les proches de personnes victimes décédées à la suite d’un acte criminel de bénéficier du programme visant le remboursement de certains frais lorsqu’ils voudront assister aux procédures judiciaires.

 

« Les gens touchés par ces drames ne devraient pas avoir à s’appauvrir pour y assister, ou encore remettre en cause leur présence pour des raisons financières », explique-t-on.

 

Par ailleurs, le fait d’assister à ces procédures « peut être un moment déterminant dans la quête de certaines réponses et être une occasion pour honorer la mémoire du défunt. Cela peut également contribuer au processus de rétablissement suite à la perte d’un être cher ».

 

Ce nouveau programme est actuellement en phase pilote. Il relève du Réseau des CAVAC et c'est le CAVAC de Montréal qui en assure la gestion et l'administration.

 

« Le Réseau des CAVAC s'est adjoint un comité externe composé de différents partenaires impliqués auprès des proches de personnes décédées par acte criminel afin de statuer, notamment, sur des cas complexes qui lui seront soumis. »

 

L'Association des familles de personnes assassinées ou disparues en fait partie, ainsi que la Sûreté du Québec, l'Association québécoise Plaidoyer-Victimes et le Service de police de la Ville de Montréal.

-30-

Autres articles du mardi 29 janvier 2019

mardi 29 janvier 2019

mardi 29 janvier 2019

mardi 29 janvier 2019

mardi 29 janvier 2019

mardi 29 janvier 2019

mardi 29 janvier 2019

mardi 29 janvier 2019

mardi 29 janvier 2019

mardi 29 janvier 2019

mardi 29 janvier 2019