Demande d'inscription

Si votre organisme, entreprise, ministère etc. est déjà un abonné aux services du Courrier parlementaire©, vous pouvez vous inscrire pour recevoir par courriel nos éditions quotidiennes. Vous devez cependant entrer l'adresse courriel attribuée par votre organisation.

Se désinscrire

Pour un essai gratuit de quelques jours, veuillez nous faire parvenir un courriel.

Pour plus d'informations, veuillez nous rejoindre par téléphone au 418 640-4211 ou par courriel.

Mot de passe oublié

Veuillez indiquer votre adresse courriel qui est liée à  votre compte. Si elle correspond à  un utilisateur, nous vous enverrons un courriel afin que vous puissez récupérer votre mot de passe.

Mon profil

Vous pouvez modifier les paramètre de votre compte.

Désolé, pour naviguer dans notre site, il faut être abonné.

Nous offrons une édition (LCP-LAG) à tous les jours de septembre à juin et deux éditions par jour (LCP InfoMidi) quand l'activité parlementaire le mérite pour tenir nos lecteurs bien informés sur ce qui occupe et préoccupe les législateurs québécois.

Nous avons aussi des volets inédits comme Le Monde du lobbying sur les groupes de pression et les grands lobbys, la série L'État expliqué (comment le Québec se gouverne) et Regard législatif, les lundis matins en temps de session. Nous publions aussi Cette semaine au Parlement sur l'activité de la semaine (et des mises à jour fréquentes durant la semaine), Alerte Décrets et Derrière les décrets, Ce qu'ils ont dit, Le Point sur... et encore.

Si vous êtes intéressé à obtenir un essai gratuit de quelques jours pour votre entreprise ou organisme, n'hésitez pas à nous contacter

Retour

Article du

Aide médicale à mourir

Faut-il l’étendre un peu plus ?

Paru le | Catégorie: Santé & Services sociaux LAG

(LAG) Le Conseil des académies canadiennes est un organisme indépendant et sans but lucratif qui offre au gouvernement « des expertises fondées sur des éléments probants » afin de l’aide à élaborer certaines politiques publiques. Hier, la ministre de la Justice a déposé au Parlement trois rapports qu’elle avait demandés en décembre 2016 au Conseil de préparer sur trois types d’aide médicale à mourir qui ne sont pas couverts dans la loi actuelle.

 

Il s’agit de demandes faites par des mineurs « matures », les demandes anticipées et celles provenant de personnes dont le seul problème médical en est un de trouble mental.

 

Le Conseil a formé un comité multidisciplinaire de 43 experts qui ont « examiné un ensemble considérable d’éléments probants comprenant des recherches universitaires et stratégiques effectuées au Canada et à l’étranger, de même que des mémoires rédigés par des organismes concernés par l’aide médicale à mourir – ou qui y participent. » C’est l’ex-juge de la Cour suprême, Marie Deschamps, qui le présidait. Une soixantaine de groupes ou organismes de toutes les régions du pays qui sont concernés par l’aide médicale à mourir ont répondu à l’appel de commentaires du comité.

 

Les trois rapports vont maintenant servir « à orienter le dialogue entre la population canadienne et les décideurs » a dit la ministre Jody Wilson-Raybould qui entend prendre tout le temps qu’il faut pour étudier cette question qui est d’une grande « complexité » et « sensibilité ». (En savoir plus)

-30-

Autres articles du jeudi 13 décembre 2018

jeudi 13 décembre 2018

jeudi 13 décembre 2018

jeudi 13 décembre 2018

jeudi 13 décembre 2018

jeudi 13 décembre 2018

jeudi 13 décembre 2018

jeudi 13 décembre 2018

jeudi 13 décembre 2018

jeudi 13 décembre 2018

jeudi 13 décembre 2018