Demande d'inscription

Si votre organisme, entreprise, ministère etc. est déjà un abonné aux services du Courrier parlementaire©, vous pouvez vous inscrire pour recevoir par courriel nos éditions quotidiennes. Vous devez cependant entrer l'adresse courriel attribuée par votre organisation.

Se désinscrire

Pour un essai gratuit de quelques jours, veuillez nous faire parvenir un courriel.

Pour plus d'informations, veuillez nous rejoindre par téléphone au 418 640-4211 ou par courriel.

Mot de passe oublié

Veuillez indiquer votre adresse courriel qui est liée à  votre compte. Si elle correspond à  un utilisateur, nous vous enverrons un courriel afin que vous puissez récupérer votre mot de passe.

Mon profil

Vous pouvez modifier les paramètre de votre compte.

Désolé, pour naviguer dans notre site, il faut détenir une licence/abonnement.

Nous publions depuis 28 ans (dont 21 ans comme quotidien web).

Nous offrons une édition (LCP-LAG) tous les matins de la semaine de septembre à juin

Nous ajoutons LCP InfoMidi quand l'activité parlementaire le mérite (quand le Salon bleu est en action)

Notre objectif depuis presque trois décennies est de tenir nos lecteurs bien informés sur ce qui occupe et préoccupe les législateurs québécois.

Nous avons aussi des volets inédits comme Le Monde du lobbying sur les groupes de pression et les grands lobbys, Regard législatif en temps de session.

Nous publions aussi Cette semaine au Parlement sur l'activité de la semaine (et des mises à jour fréquentes durant la semaine),

Nos abonnés reçoivent Alerte Décrets et peuvent consulter nos rubriques Derrière les décrets, Ce qu'ils ont dit,

Message DU gouvernement, Message AU gouvernement et plus encore.

Si vous êtes intéressé à obtenir un essai gratuit de quelques jours pour votre entreprise ou organisme, n'hésitez pas à nous contacter (editeur@courrierparlementaire.com)

Retour

Article du

Immigration

Légère hausse du nombre d’immigrants pour 2020

Paru le | Catégorie: Immigration, Inclusion

(LAG) Le nombre de personnes admises au Québec sera un peu plus élevé en 2020, par rapport à 2019. La cible d'admission s’établit entre 43 000 et 44 500 personnes immigrantes alors que le niveau total des admissions se situerait entre 37 600 et 41 800 en 2019.

 

Cette nouvelle mesure, présentée hier dans le Plan d'immigration du Québec pour l'année 2020 par le ministre Simon Jolin-Barrette, cherche à répondre aux besoins du marché du travail du Québec « tout en tenant compte de sa capacité d'accueil et d'intégration ».

 

Expérience québécoise

Le plan comprend aussi une modification au Programme de l'expérience québécoise, destiné aux personnes qui se trouvent déjà au Québec. Dès vendredi, le programme sera plus accessible aux étudiants étrangers qui ont une formation ou qui travaillent dans des domaines où il y a pénurie de main-d'œuvre. Les travailleurs étrangers temporaires devront occuper un emploi figurant à la liste des emplois en demande au Québec pour être admissibles au programme.

 

« Ce n'est pas vrai qu'au Québec nous n'avons seulement besoin que de diplômés universitaires, même si c'est le message qui a été véhiculé pendant des années. Plusieurs métiers en demande au Québec nécessitent une formation plus technique. C'est pourquoi nous les rendons davantage admissibles », explique le ministre.

 

Programme des investisseurs

Enfin, le ministre a aussi annoncé la suspension temporaire, jusqu’au 1er juillet 2020, du Programme des immigrants investisseurs, en réaction notamment à de « nombreuses problématiques soulevées récemment dans certains reportages ». Cette suspension permettra de compléter l'analyse devant mener à la révision du programme, indique-t-on.

 

Besoins économiques

Ainsi, la réforme de l’immigration se poursuit afin de « mieux accueillir, mieux franciser, mieux intégrer, mieux régionaliser, et ce, au bénéfice des personnes immigrantes et au bénéfice du Québec », croit le ministre. Ces mesures visent « à assurer le succès des personnes immigrantes et à répondre aux besoins économiques », poursuit-il.

 

De son côté, le Conseil du patronat du Québec juge les mesures intéressantes, mais déplore que le niveau maximum du seuil d’immigration ne soit pas plus ambitieux.

-30-

Autres articles du jeudi 31 octobre 2019

jeudi 31 octobre 2019

jeudi 31 octobre 2019

jeudi 31 octobre 2019

jeudi 31 octobre 2019

jeudi 31 octobre 2019

jeudi 31 octobre 2019

jeudi 31 octobre 2019

jeudi 31 octobre 2019

jeudi 31 octobre 2019

jeudi 31 octobre 2019