Demande d'inscription

Si votre organisme, entreprise, ministère etc. est déjà un abonné aux services du Courrier parlementaire©, vous pouvez vous inscrire pour recevoir par courriel nos éditions quotidiennes. Vous devez cependant entrer l'adresse courriel attribuée par votre organisation.

Se désinscrire

Pour un essai gratuit de quelques jours, veuillez nous faire parvenir un courriel.

Pour plus d'informations, veuillez nous rejoindre par téléphone au 418 640-4211 ou par courriel.

Mot de passe oublié

Veuillez indiquer votre adresse courriel qui est liée à  votre compte. Si elle correspond à  un utilisateur, nous vous enverrons un courriel afin que vous puissez récupérer votre mot de passe.

Mon profil

Vous pouvez modifier les paramètre de votre compte.

Désolé, pour naviguer dans notre site, il faut être abonné.

Nous offrons une édition (LCP-LAG) à tous les jours de septembre à juin et deux éditions par jour (LCP InfoMidi) quand l'activité parlementaire le mérite pour tenir nos lecteurs bien informés sur ce qui occupe et préoccupe les législateurs québécois.

Nous avons aussi des volets inédits comme Le Monde du lobbying sur les groupes de pression et les grands lobbys, la série L'État expliqué (comment le Québec se gouverne) et Regard législatif, les lundis matins en temps de session. Nous publions aussi Cette semaine au Parlement sur l'activité de la semaine (et des mises à jour fréquentes durant la semaine), Alerte Décrets et Derrière les décrets, Ce qu'ils ont dit, Le Point sur... et encore.

Si vous êtes intéressé à obtenir un essai gratuit de quelques jours pour votre entreprise ou organisme, n'hésitez pas à nous contacter

Retour

Article du

P.L. 6 et registre des lobbyistes

Le commissaire prêt à prendre la relève

Paru le | Catégorie: Lobbying/groupes d'intérêt

(LCP) Le commissaire au lobbyisme, Jean-François Routhier, prendra la parole mardi en commission parlementaire lors des consultations sur le projet de loi 6 concernant le transfert du registre des lobbyistes et le délai de prescription applicable à la prise d’une poursuite pénale.

 

Si le projet de loi est adopté, son équipe sera « prête » à concrétiser cette nouvelle plateforme dont elle sera désormais responsable d’administrer.

 

« Avec égards pour la décision éventuelle des parlementaires concernant ce projet de loi, je peux vous affirmer que mon équipe et moi-même avons très hâte d’élaborer une nouvelle plateforme de la transparence avec l’apport de toutes les parties prenantes afin qu’elle réponde efficacement à leurs besoins et attentes, tant pour l’inscription que la consultation », a déclaré le commissaire.

 

On attend aussi avec impatience l’allongement du délai de prescription. « Le délai de trois ans à compter de la connaissance de l’infraction par le poursuivant (le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP)), et d’un maximum de 7 ans de la date de commission de cette infraction, permettra de rendre le mécanisme de sanctions pénales plus efficace en offrant suffisamment de temps au commissaire et au DPCP pour faire sanctionner les comportements fautifs. »

-30-

Autres articles du vendredi 29 mars 2019

vendredi 29 mars 2019

vendredi 29 mars 2019

vendredi 29 mars 2019

vendredi 29 mars 2019

vendredi 29 mars 2019

vendredi 29 mars 2019

vendredi 29 mars 2019

vendredi 29 mars 2019

vendredi 29 mars 2019

vendredi 29 mars 2019