Demande d'inscription

Si votre organisme, entreprise, ministère etc. est déjà un abonné aux services du Courrier parlementaire©, vous pouvez vous inscrire pour recevoir par courriel nos éditions quotidiennes. Vous devez cependant entrer l'adresse courriel attribuée par votre organisation.


Se désinscrire

Pour un essai gratuit de quelques jours, veuillez nous faire parvenir un courriel.

Pour plus d'informations, veuillez nous rejoindre par téléphone au 418 640-4211 ou par courriel.

Mot de passe oublié

Veuillez indiquer votre adresse courriel qui est liée à  votre compte. Si elle correspond à  un utilisateur, nous vous enverrons un courriel afin que vous puissez récupérer votre mot de passe.

Mon profil

Vous pouvez modifier les paramètre de votre compte.

Désolé, pour naviguer dans notre site, il faut détenir une licence/abonnement.

Nous publions depuis 28 ans (dont 21 ans comme quotidien web).

Nous offrons une édition (LCP-LAG) tous les matins de la semaine de septembre à juin

Nous ajoutons LCP InfoMidi quand l'activité parlementaire le mérite (quand le Salon bleu est en action)

Notre objectif depuis presque trois décennies est de tenir nos lecteurs bien informés sur ce qui occupe et préoccupe les législateurs québécois.

Nous avons aussi des volets inédits comme Le Monde du lobbying sur les groupes de pression et les grands lobbys, Regard législatif en temps de session.

Nous publions aussi Cette semaine au Parlement sur l'activité de la semaine (et des mises à jour fréquentes durant la semaine),

Nos abonnés reçoivent Alerte Décrets et peuvent consulter nos rubriques Derrière les décrets, Ce qu'ils ont dit,

Message DU gouvernement, Message AU gouvernement et plus encore.

Si vous êtes intéressé à obtenir un essai gratuit de quelques jours pour votre entreprise ou organisme, n'hésitez pas à nous contacter (editeur@courrierparlementaire.com)

Retour

Article du

Maisons des aînés et CHSLD

Plus de 2,6 milliards $ pour « des milieux de vie »

Paru le | Catégorie: Famille & Aînés

La ministre responsable des Aînés, Marguerite Blais, a présenté hier son plan de « transformation majeure » des services en matière d'hébergement et de soins de longue durée. Les « maisons des aînés » et les « maisons alternatives » comprendront des unités de vie regroupant douze résidents partageant des caractéristiques et des intérêts similaires. On y retrouvera des chambres individuelles climatisées, plus grandes avec salles de bain privées, des espaces communs pour y réaliser des activités et d’autres espaces pour les proches aidants.

 

« Ce seront de vrais milieux de vie, plutôt que des milieux d'hospitalisation, dit la ministre Blais. Concrètement, ça veut dire qu'on ne verra plus un poste d'infirmier au bout d'un long corridor avec du matériel médical. Quand les résidents vont sortir de leur chambre, ils ne sortiront plus dans un corridor aux allures d'hôpital. Ils vont sortir dans des espaces apaisants, conviviaux, à l'image d'une véritable maison. »

 

Le plan inclut aussi la transformation de 2 500 places de centre d'hébergement et de soins de longue durée. Des CHSLD seront rénovés et d'autres seront reconstruits afin d'offrir aux résidents des milieux de vie modernes, fonctionnels et centrés sur leurs besoins. Ces travaux représentent un investissement total de plus de 2,6 milliards de dollars.

 

Maisons des aînés et maisons alternatives

Les maisons des aînés accueilleront les personnes âgées en perte d'autonomie modérée, qui seront accompagnées jusqu'à une perte d'autonomie majeure. La ministre a confirmé la création de 2 600 nouvelles places d'ici 2022. Les maisons alternatives seront dédiées aux adultes de moins de 65 ans qui ont des besoins spécifiques.

 

La Société québécoise des infrastructures agit à titre de gestionnaire de projet. Les projets de construction liés aux nouvelles places seront tous autorisés d'ici mai prochain.

 

Réactions

Présent lors de l'annonce, le Réseau FADOQ salue les investissements annoncés. « Des gestes concrets sont finalement posés afin de rehausser la qualité de vie des aînés et de respecter leur dignité », souligne sa présidente, Gisèle Tassé-Goodman. « La volonté du gouvernement est tangible, mais on espère que le tout se concrétisera pour 2022 », considérant le vieillissement de la population.

 

L'Association des retraités de l'éducation et des autres services publics du Québec et l'Association québécoise des retraités des secteurs public et parapublic se réjouissent de l'annonce, mais se questionnent sur le risque de voir naître deux classes de personnes hébergées. L'Association des établissements privés conventionnés (AEPC) est satisfaite de l'annonce, y voyant « une vision résolument novatrice et moderne », dit sa directrice générale, Annick Lavoie.

 

L’Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées accueille aussi favorablement l’annonce de la ministre Blais. «Nous nous devons d’axer davantage notre approche envers les aînés vers des soins encore mieux adaptés à la personne et surtout développer une véritable culture d’accompagnement de l’humain à toutes les étapes de sa vie », dit la présidente nationale de l’organisme, Judith Gagnon.

 

Pour la Confédération des organismes de personnes handicapées du Québec, « la vision est porteuse d'une amélioration des droits ». Par contre, avec la rareté de la main-d'œuvre et des établissements qui n'appliquent pas les politiques, l'organisme a des réserves « non sur la pureté de l'intention, juste sur son réalisme ». 

-30-

Autres articles du mercredi 27 novembre 2019

mercredi 27 novembre 2019

mercredi 27 novembre 2019

mercredi 27 novembre 2019

mercredi 27 novembre 2019

mercredi 27 novembre 2019

mercredi 27 novembre 2019

mercredi 27 novembre 2019

mercredi 27 novembre 2019

mercredi 27 novembre 2019

mercredi 27 novembre 2019