Demande d'inscription

Si votre organisme, entreprise, ministère etc. est déjà un abonné aux services du Courrier parlementaire©, vous pouvez vous inscrire pour recevoir par courriel nos éditions quotidiennes. Vous devez cependant entrer l'adresse courriel attribuée par votre organisation.


Se désinscrire

Pour un essai gratuit de quelques jours, veuillez nous faire parvenir un courriel.

Pour plus d'informations, veuillez nous rejoindre par téléphone au 418 640-4211 ou par courriel.

Mot de passe oublié

Veuillez indiquer votre adresse courriel qui est liée à  votre compte. Si elle correspond à  un utilisateur, nous vous enverrons un courriel afin que vous puissez récupérer votre mot de passe.

Mon profil

Vous pouvez modifier les paramètre de votre compte.

Désolé, pour naviguer dans notre site, il faut détenir une licence/abonnement.

Nous publions depuis 28 ans (dont 21 ans comme quotidien web).

Nous offrons une édition (LCP-LAG) tous les matins de la semaine de septembre à juin

Nous ajoutons LCP InfoMidi quand l'activité parlementaire le mérite (quand le Salon bleu est en action)

Notre objectif depuis presque trois décennies est de tenir nos lecteurs bien informés sur ce qui occupe et préoccupe les législateurs québécois.

Nous avons aussi des volets inédits comme Le Monde du lobbying sur les groupes de pression et les grands lobbys, Regard législatif en temps de session.

Nous publions aussi Cette semaine au Parlement sur l'activité de la semaine (et des mises à jour fréquentes durant la semaine),

Nos abonnés reçoivent Alerte Décrets et peuvent consulter nos rubriques Derrière les décrets, Ce qu'ils ont dit,

Message DU gouvernement, Message AU gouvernement et plus encore.

Si vous êtes intéressé à obtenir un essai gratuit de quelques jours pour votre entreprise ou organisme, n'hésitez pas à nous contacter (editeur@courrierparlementaire.com)

Retour

Article du

Commission de l’administration publique

Proposition d’examiner les états financiers consolidés

Paru le | Catégorie: Affaires parlementaires LAG

(LCP) Avec une réforme parlementaire dans l’air, le comité directeur de la Commission de l’administration publique de l’Assemblée nationale, formé des députés Carlos Leitão (PLQ), Sylvain Gaudreault (PQ) et Vincent Caron (CAQ), propose trois changements à la formule de cette commission parlementaire responsable de questionner les sous-ministres sur la gestion de leur ministère.

 

Comme le propose la vérificatrice générale, le comité souhaite ajouter au mandat de la commission l’examen annuel des états financiers consolidés du gouvernement.

 

« Cela permettrait à l’Assemblée nationale de jouer pleinement son rôle en matière de contrôle parlementaire », écrivent les trois députés dans une lettre adressée au président de l’Assemblée nationale, François Paradis.

 

Ce dernier propose d’ailleurs dans sa proposition de réforme parlementaire, dévoilée la semaine dernière, que la commission puisse jouer ce rôle. « L’ajout de ce mandat viendrait renforcer le contrôle parlementaire effectué par l’Assemblée nationale », dit-il.

 

Plage horaire dédiée

Le comité directeur propose par ailleurs qu’une plage horaire hebdomadaire soit consacrée aux travaux de la commission parlementaire en période de travaux réguliers. « Cela renforcerait l’autonomie de la Commission et lui permettrait de mieux planifier ses travaux », pensent-ils.

 

Le comité suggère aussi une « autre approche » qui serait « de fixer dans le calendrier des moments affectés au contrôle parlementaire partagés entre les commissions, par exemple le mardi matin et le mercredi toute la journée ».

 

L’objectif est d’obtenir davantage d’autonomie. « Il faudrait alors prévoir un mécanisme de coordination pour l’utilisation des plages horaires et s’assurer que la Commission de l’administration publique puisse avoir le temps nécessaire pour accomplir ses mandats », écrit le comité.

 

Quatre partis

Enfin, les députés suggèrent qu’un représentant de chaque groupe parlementaire soit représenté sur le comité directeur de la commission. « Actuellement quatre groupes parlementaires sont reconnus à l’Assemblée nationale, mais trois ont un député membre du comité. »

-30-

Autres articles du mardi 02 juin 2020

mardi 02 juin 2020

mardi 02 juin 2020

mardi 02 juin 2020

mardi 02 juin 2020

mardi 02 juin 2020

mardi 02 juin 2020

mardi 02 juin 2020

mardi 02 juin 2020

mardi 02 juin 2020

mardi 02 juin 2020