Demande d'inscription

Si votre organisme, entreprise, ministère etc. est déjà un abonné aux services du Courrier parlementaire©, vous pouvez vous inscrire pour recevoir par courriel nos éditions quotidiennes. Vous devez cependant entrer l'adresse courriel attribuée par votre organisation.

Se désinscrire

Pour un essai gratuit de quelques jours, veuillez nous faire parvenir un courriel.

Pour plus d'informations, veuillez nous rejoindre par téléphone au 418 640-4211 ou par courriel.

Mot de passe oublié

Veuillez indiquer votre adresse courriel qui est liée à  votre compte. Si elle correspond à  un utilisateur, nous vous enverrons un courriel afin que vous puissez récupérer votre mot de passe.

Mon profil

Vous pouvez modifier les paramètre de votre compte.

Désolé, pour naviguer dans notre site, il faut être abonné.

Nous offrons une édition (LCP-LAG) à tous les jours de septembre à juin et deux éditions par jour (LCP InfoMidi) quand l'activité parlementaire le mérite pour tenir nos lecteurs bien informés sur ce qui occupe et préoccupe les législateurs québécois.

Nous avons aussi des volets inédits comme Le Monde du lobbying sur les groupes de pression et les grands lobbys, la série L'État expliqué (comment le Québec se gouverne) et Regard législatif, les lundis matins en temps de session. Nous publions aussi Cette semaine au Parlement sur l'activité de la semaine (et des mises à jour fréquentes durant la semaine), Alerte Décrets et Derrière les décrets, Ce qu'ils ont dit, Le Point sur... et encore.

Si vous êtes intéressé à obtenir un essai gratuit de quelques jours pour votre entreprise ou organisme, n'hésitez pas à nous contacter

Retour

Article du

Femmes riches

Qui sont-elles?

Paru le | Catégorie: Travail / Jobs LAG

(LAG) Statistique Canada a dévoilé hier un premier portrait des femmes actives de la tranche de revenu supérieure de 1 % au pays, c'est-à-dire celles qui ont un revenu total de 270 900 $ ou plus selon le Recensement de la population de 2016.

 

En 2015, les femmes représentaient seulement 1 travailleur sur 5 dans cette tranche de revenu et leur revenu médian était de 362 300 $, soit environ 30 000 $ de moins que le revenu médian des hommes.

 

On apprend cependant qu’elles étaient plus jeunes et plus scolarisées que les hommes. « En particulier, 74,2 % des femmes possédaient un baccalauréat ou un grade plus élevé, comparativement à 70,0 % de leurs homologues de sexe masculin. »

 

Ces femmes sont deux fois plus susceptibles de travailler dans le secteur de la santé, « lequel comptait 20,3 % des femmes et 11,4 % des hommes dans cette tranche de revenu ».

 

Aussi, ces femmes étaient plus susceptibles que les hommes d'exercer des professions de la catégorie des affaires, de la finance et de l'administration, « laquelle représentait 22,6 % des femmes et 15,3 % des hommes ».

 

Mariage et enfants

Statistique Canada nous apprend par ailleurs que « les travailleuses de la tranche supérieure de 1 % sont moins susceptibles que leurs homologues de sexe masculin d'être mariées ou de vivre en union libre ». En 2015, cette proportion représentait 77,3 % des femmes et 88,4 % des hommes.

 

Ces femmes étaient un peu moins susceptibles de vivre dans un ménage avec enfants, et lorsqu'elles en avaient, elles en avaient moins.

 

« Parmi les travailleurs du principal groupe d'âge actif dans la tranche supérieure de 1 %, soit ceux de 25 à 54 ans, 52,3 % des femmes avaient deux enfants ou plus, comparativement à 62,9 % des hommes. »

-30-

Autres articles du mardi 22 janvier 2019

mardi 22 janvier 2019

mardi 22 janvier 2019

mardi 22 janvier 2019

mardi 22 janvier 2019

mardi 22 janvier 2019

mardi 22 janvier 2019

mardi 22 janvier 2019

mardi 22 janvier 2019

mardi 22 janvier 2019

mardi 22 janvier 2019