Demande d'inscription

Si votre organisme, entreprise, ministère etc. est déjà un abonné aux services du Courrier parlementaire©, vous pouvez vous inscrire pour recevoir par courriel nos éditions quotidiennes. Vous devez cependant entrer l'adresse courriel attribuée par votre organisation.


Se désinscrire

Pour un essai gratuit de quelques jours, veuillez nous faire parvenir un courriel.

Pour plus d'informations, veuillez nous rejoindre par téléphone au 418 640-4211 ou par courriel.

Mot de passe oublié

Veuillez indiquer votre adresse courriel qui est liée à  votre compte. Si elle correspond à  un utilisateur, nous vous enverrons un courriel afin que vous puissez récupérer votre mot de passe.

Mon profil

Vous pouvez modifier les paramètre de votre compte.

Désolé, pour naviguer dans notre site, il faut détenir une licence/abonnement.

Nous publions depuis 28 ans (dont 21 ans comme quotidien web).

Nous offrons une édition (LCP-LAG) tous les matins de la semaine de septembre à juin

Nous ajoutons LCP InfoMidi quand l'activité parlementaire le mérite (quand le Salon bleu est en action)

Notre objectif depuis presque trois décennies est de tenir nos lecteurs bien informés sur ce qui occupe et préoccupe les législateurs québécois.

Nous avons aussi des volets inédits comme Le Monde du lobbying sur les groupes de pression et les grands lobbys, Regard législatif en temps de session.

Nous publions aussi Cette semaine au Parlement sur l'activité de la semaine (et des mises à jour fréquentes durant la semaine),

Nos abonnés reçoivent Alerte Décrets et peuvent consulter nos rubriques Derrière les décrets, Ce qu'ils ont dit,

Message DU gouvernement, Message AU gouvernement et plus encore.

Si vous êtes intéressé à obtenir un essai gratuit de quelques jours pour votre entreprise ou organisme, n'hésitez pas à nous contacter (editeur@courrierparlementaire.com)

Retour

Article du

Réouverture des écoles et des garderies

Réactions diverses parmi les groupes d’intérêt

Paru le | Catégorie: Éducation, Loisir & Sport LAG

(LAG) Avec la réouverture des services de garde en mai, la Fédération de la santé et des services sociaux réclame une procédure « claire » pour un dépistage efficace, autant des travailleurs en CPE et des responsables en service de garde en milieu familial régi et subventionné que des enfants, afin d'exclure les personnes ayant des symptômes du virus.

 

« Les travailleuses et travailleurs doivent se sentir soutenus et ne doivent pas avoir à jouer à la police », prévient la représentante des CPE à la FSSS-CSN, Louise Labrie.

 

Recherche

Le Bureau de coopération interuniversitaire, organisme qui regroupe les établissements universitaires québécois, salue la décision du gouvernement d'autoriser la reprise des activités universitaires de recherche.

 

« Celles‑ci se feront conformément aux prescriptions et guides de la santé publique recommandés par l'IRSST. Les activités de recherche visées sont celles qui sont liées aux domaines de la santé, des sciences naturelles, de l'agriculture, de la foresterie, du génie ainsi que les activités extérieures saisonnières. »

 

Patrons

« La réouverture graduelle et par petit groupe des écoles primaires et des garderies est une bonne nouvelle qui permet à tous d'entrevoir la lumière au bout du tunnel », commente le président et chef de la direction du Conseil du patronat, Yves-Thomas Dorval.

 

Le CPQ espère cependant que la reprise des activités dans les réseaux de la grande région de Montréal, prévue pour le 19 mai, soit une semaine plus tard que le reste de la province, ne soit pas retardée plus longtemps.

 

FCSQ

« Nous continuerons d'appuyer les équipes des écoles, d'abord pour la réouverture, et pour la suite d'ici la fin de l'année scolaire, pour l'ensemble des établissements. Le réseau scolaire travaille en partenariat depuis plusieurs semaines, nous devons continuer les efforts en ce sens dans les prochains mois, pour la santé de toutes et de tous », a déclaré le président de la Fédération des commissions scolaires, Lucien Maltais.

 

École privée

Pour le président de la Fédération des établissements d'enseignement privés, David Bowles, « il est important de rapidement mettre en œuvre un modèle hybride d'éducation qui permette de scolariser aussi bien les élèves qui seront en classe que ceux qui resteront à la maison ». Même en temps de pandémie, dit-il, « il faut continuer à toujours encourager la persévérance scolaire ».

 

CSN

« Le gouvernement doit s'assurer que les travailleurs et les travailleuses qui seront au front de la réouverture des écoles soient protégés. Il est impératif qu'il mette en place des procédures claires pour assurer leur santé et leur sécurité et qu'il rende disponible tout le matériel de protection nécessaire », insiste Jacques Létourneau, président de la CSN.

 

Le syndicat souhaite aussi éviter que la proportion importante de conducteurs de véhicules scolaires de 60 ans et plus ne soit exposée au coronavirus, tout en évitant des mises à pied. « Nous sommes soulagés d'entendre que des barrières physiques seront installées dans les véhicules scolaires, mais il faudra s'assurer que tous les moyens possibles seront pris pour protéger la santé et la sécurité des membres », ajoute Nathalie Arguin, présidente de la FEESP-CSN.

 

FTQ

« Les travailleurs et travailleuses que nous représentons sont inquiets et c'est normal, c'est pourquoi le gouvernement doit s'assurer que tous et toutes puissent reprendre leurs activités en toute sécurité », réclame le secrétaire général de la FTQ, Denis Bolduc.

 

« Cela veut dire mettre en place des règles strictes de déconfinement et de mettre à la disposition du personnel tout l'équipement de protection nécessaire pour éviter de se contaminer et de contaminer les enfants et les proches des travailleurs et travailleuses de retour à la maison. »

 

CSQ

« Il reste beaucoup, beaucoup de travail à faire d'ici le 11 mai », affirme la CSQ. « Nous n'aurons pas trop de deux semaines pour nous préparer parce qu'il y a encore des centaines de questions logistiques qui doivent trouver réponse, particulièrement en ce qui concerne la santé et la sécurité du personnel, des élèves et de leur famille », mentionne Sonia Ethier, présidente de la CSQ.

 

FAE

« De toute évidence, le premier ministre François Legault développe ce plan depuis un certain temps, alors que les profs n'ont pas été mis à contribution », critique le président de la Fédération autonome de l'enseignement, Sylvain Mallette.

 

« Dans les faits, le gouvernement du Québec utilise le réseau des écoles primaires publiques et les centres de formation professionnelle pour construire une immunité collective et relancer l'activité économique du Québec. Nous n'accepterons pas que les profs ne soient pas protégés et qu'ils aillent au front sans armure », prévient-il.

-30-

Autres articles du mardi 28 avril 2020

mardi 28 avril 2020

mardi 28 avril 2020

mardi 28 avril 2020

mardi 28 avril 2020

mardi 28 avril 2020

mardi 28 avril 2020

mardi 28 avril 2020

mardi 28 avril 2020

mardi 28 avril 2020

mardi 28 avril 2020