Inscription

Pour ne rien manquer de L’Actualité gouvernementale, abonnez-vous dès maintenant à nos publications.

Retour

Article du

Messages AU gouvernement

Sur le salaire des enseignants et aussi sur la sécurité des soins

Paru le | Catégorie: Ce qu'on attend du gouv.

De la Fédération autonome de l’enseignement : «Réagissant au rapport de l’Institut de la statistique du Québec (ISQ) sur la rémunération des personnes salariées de l’État, rendu public hier matin, la Fédération autonome de l’enseignement (FAE) reproche au gouvernement provincial de maintenir délibérément un écart salarial significatif pour l’ensemble des personnes employées dans la fonction publique, dont font partie les enseignantes et enseignants. Ceux-ci ne bénéficient pas de l’enrichissement…

 

Pourtant, le gouvernement est très au fait que l’attraction et la rétention du personnel enseignant constituent deux défis majeurs pour la profession. Or, non seulement les enseignantes et enseignants ne gagnent pas le salaire qu’ils méritent, mais leurs conditions d’exercice sont de plus en plus difficiles. « Nos profs, qui enseignent dans des classes surchargées d’élèves en difficulté ou à risque et dans des bâtiments qui se dégradent, se font confirmer encore une fois cette année qu’ils ne sont pas payés à leur juste valeur. Le gouvernement s’y prend très mal pour reconnaître leur apport à la société québécoise et attirer et retenir la relève dans la profession enseignante », conclut M. Mallette.

 

De la Fédération interprofessionnelle de la santé (FIQ) qui dénonce «l’état critique de la sécurité des soins» : «Le Livre noir s’appuie sur de nombreux rapports et études, des expériences internationales concluantes, un sondage populationnel et la réalité des membres de la FIQ. Le constat est sombre, mais bien réel : la qualité et la sécurité des soins sont actuellement en péril au Québec. Surcharge de travail, fatigue et détresse entraînent des soins omis, des erreurs et des événements indésirables, qui rendent la prestation de soins humains et de qualité extrêmement difficile…

 

Fidèle à sa ligne de conduite de proposition, la FIQ a des solutions concrètes pour améliorer la situation. Les ratios sécuritaires promus par la FIQ signifient la présence d’une équipe minimale de professionnelles en soins requise en tout temps pour un groupe de patient-e-s ayant des problèmes de santé similaires. Ce minimum est ensuite ajustable à la hausse selon les besoins des patient-e-s. Les ratios sécuritaires permettent de sauver des vies, d’optimiser la guérison, de prévenir des événements indésirables et de respecter la dignité des patient-e-s, sans augmenter les coûts du système de santé.

-/-/-/-/-/-

Autres articles du vendredi 01 décembre 2017

vendredi 01 décembre 2017

vendredi 01 décembre 2017

vendredi 01 décembre 2017

vendredi 01 décembre 2017

vendredi 01 décembre 2017

vendredi 01 décembre 2017