Demande d'inscription

Si votre organisme, entreprise, ministère etc. est déjà un abonné aux services du Courrier parlementaire©, vous pouvez vous inscrire pour recevoir par courriel nos éditions quotidiennes. Vous devez cependant entrer l'adresse courriel attribuée par votre organisation.


Se désinscrire

Pour un essai gratuit de quelques jours, veuillez nous faire parvenir un courriel.

Pour plus d'informations, veuillez nous rejoindre par téléphone au 418 640-4211 ou par courriel.

Mot de passe oublié

Veuillez indiquer votre adresse courriel qui est liée à  votre compte. Si elle correspond à  un utilisateur, nous vous enverrons un courriel afin que vous puissez récupérer votre mot de passe.

Mon profil

Vous pouvez modifier les paramètre de votre compte.

Désolé, pour naviguer dans notre site, il faut détenir une licence/abonnement.

Nous publions depuis 28 ans (dont 21 ans comme quotidien web).

Nous offrons une édition (LCP-LAG) tous les matins de la semaine de septembre à juin

Nous ajoutons LCP InfoMidi quand l'activité parlementaire le mérite (quand le Salon bleu est en action)

Notre objectif depuis presque trois décennies est de tenir nos lecteurs bien informés sur ce qui occupe et préoccupe les législateurs québécois.

Nous avons aussi des volets inédits comme Le Monde du lobbying sur les groupes de pression et les grands lobbys, Regard législatif en temps de session.

Nous publions aussi Cette semaine au Parlement sur l'activité de la semaine (et des mises à jour fréquentes durant la semaine),

Nos abonnés reçoivent Alerte Décrets et peuvent consulter nos rubriques Derrière les décrets, Ce qu'ils ont dit,

Message DU gouvernement, Message AU gouvernement et plus encore.

Si vous êtes intéressé à obtenir un essai gratuit de quelques jours pour votre entreprise ou organisme, n'hésitez pas à nous contacter (editeur@courrierparlementaire.com)

Retour

Article du

« Montée du phénomène complotiste »

L’Assemblée nationale adopte une motion à l’unanimité

Paru le | Catégorie: Affaires parlementaires LAG

(LCP) Les élus de l’Assemblée nationale ont adopté à l’unanimité une motion qui reconnaît « que la montée du phénomène complotiste au Québec est préoccupante et nécessite des actions concertées entre la société civile et les autorités publiques ».

 

Présentée par la députée indépendante Catherine Fournier, cette motion dénonce aussi « toutes formes de menaces à l'endroit des scientifiques, des journalistes et des élus, dont le premier ministre ».

 

De plus, elle rappelle l'importance du respect des mesures sanitaires mises en place par la Santé publique dans la lutte contre la COVID-19.

 

« Il était important que notre Parlement, au premier jour de la session parlementaire, dénonce les menaces tous azimuts formulées à l'endroit des experts, des représentants des médias et des élus, qui prolifèrent actuellement sur le Web. Ces menaces constituent de l'intimidation et sont inacceptables », commente son auteure.

 

« Il est urgent que les autorités publiques, de concert avec les acteurs spécialisés en la matière au sein de la société civile, mettent en place des actions concrètes pour freiner la radicalisation d'une certaine frange de la population et prévenir la montée du phénomène à la source », ajoute l’élue.

 

« Cela passe notamment par le financement de la recherche sur le sujet et le déploiement de campagnes d'alphabétisation scientifique à grande échelle. Il faut en outre accorder une attention particulière à la confiance des citoyens envers nos institutions. Nous devons absolument l'améliorer par des réformes démocratiques et plus de transparence. »

-30-

À lire aussi dans Affaires parlementaires LAG