Demande d'inscription

Si votre organisme, entreprise, ministère etc. est déjà un abonné aux services du Courrier parlementaire©, vous pouvez vous inscrire pour recevoir par courriel nos éditions quotidiennes. Vous devez cependant entrer l'adresse courriel attribuée par votre organisation.


Se désinscrire

Pour un essai gratuit de quelques jours, veuillez nous faire parvenir un courriel.

Pour plus d'informations, veuillez nous rejoindre par téléphone au 418 640-4211 ou par courriel.

Mot de passe oublié

Veuillez indiquer votre adresse courriel qui est liée à  votre compte. Si elle correspond à  un utilisateur, nous vous enverrons un courriel afin que vous puissez récupérer votre mot de passe.

Mon profil

Vous pouvez modifier les paramètre de votre compte.

Désolé, pour naviguer dans notre site, il faut détenir une licence/abonnement.

Nous publions depuis 28 ans (dont 21 ans comme quotidien web).

Nous offrons une édition (LCP-LAG) tous les matins de la semaine de septembre à juin

Nous ajoutons LCP InfoMidi quand l'activité parlementaire le mérite (quand le Salon bleu est en action)

Notre objectif depuis presque trois décennies est de tenir nos lecteurs bien informés sur ce qui occupe et préoccupe les législateurs québécois.

Nous avons aussi des volets inédits comme Le Monde du lobbying sur les groupes de pression et les grands lobbys, Regard législatif en temps de session.

Nous publions aussi Cette semaine au Parlement sur l'activité de la semaine (et des mises à jour fréquentes durant la semaine),

Nos abonnés reçoivent Alerte Décrets et peuvent consulter nos rubriques Derrière les décrets, Ce qu'ils ont dit,

Message DU gouvernement, Message AU gouvernement et plus encore.

Si vous êtes intéressé à obtenir un essai gratuit de quelques jours pour votre entreprise ou organisme, n'hésitez pas à nous contacter (editeur@courrierparlementaire.com)

Retour

Article du

Message au gouvernement

Aluminium : le gouvernement doit rester vigilant, soutient la FCCQ

Paru le | Catégorie: Commerce international

(R.I.) La confirmation de la mise en place d'un système de surveillance pour éviter le « dumping » d'aluminium en provenance de l'Asie permettra de vérifier si le Mexique contourne l'esprit de l'ACEUM, selon la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ).

 

Au regard des négociations en cours pour le nouvel Accord Canada-États-Unis-Mexique (ACÉUM), la FCCQ a exposé ces derniers jours ses craintes et incertitudes concernant le maintien de la compétitivité de ce secteur clé de l'industrie québécoise. Pour préserver la compétitivité de l'industrie, la FCCQ a demandé à maintes reprises un traitement équitable entre l'acier et l'aluminium.

 

L'aluminium doit être pleinement protégé, au même titre que l'acier

La FCCQ tient à souligner le caractère vital du secteur de l'aluminium pour l'économie du Québec. En termes d'exportations, ce secteur figure à la deuxième place du classement, juste derrière l'aéronautique. Autre chiffre significatif et non négligeable, 90% de la production d'aluminium se situe au Québec rappelle la FCCQ.

 

Initialement, une clause de l'accord stipulait que 70% du contenu régional pour les métaux (aciers et aluminiums) devait être assuré par une production sur le continent nord-américain rappelle la FCCQ. « Néanmoins, des failles étaient présentes dans le texte faisant craindre le contournement de la nouvelle réglementation », explique Charles Milliard, président-directeur général de la FCCQ.

 

« Ainsi, des demandes de précisions ont été réclamées afin de pallier ce manque. Malheureusement, nous avons constaté que cette faille avait été corrigée uniquement pour l'acier, laissant planer le doute sur l'industrie de l'aluminium », poursuit Charles Milliard. « Des craintes demeurent quant à la possibilité du Mexique de se constituer un marché où il s'approvisionne principalement en aluminium chinois, à moindre prix, pour le transformer par la suite en composante pour le marché automobile. »

 

Des chiffres inquiétants

Entre mai et juillet 2019, les importations de jantes en aluminium en provenance de Chine ont chuté de 60% aux États-Unis. Paradoxalement, ce taux a bondi de 240% vers le Mexique, engendrant une augmentation de l'exportation de jantes en aluminium transformées de 260% vers les États-Unis. Devant ce constat, la FCCQ réitère ses demandes auprès du gouvernement pour assurer le maintien de la compétitivité du Québec dans ce secteur de l'industrie.

 

« Cette nouvelle dynamique nuit aux parts de marché du Québec. Des entreprises américaines initialement approvisionnées par le Québec ont déjà amorcé une relocalisation vers le Mexique, dans le but de payer leur métal moins cher. Sans une protection en vigueur similaire à celle de l'acier, nous risquons de perdre progressivement notre marché aux États-Unis et favoriser par la même occasion une relocalisation des capacités de transformation de l'aluminium vers le Mexique », conclut Charles Milliard.

 

À propos de la FCCQ

Grâce à son vaste réseau de plus de 130 chambres de commerce et 1 100 membres corporatifs, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) représente plus de 50 000 entreprises exerçant leurs activités dans tous les secteurs de l'économie et sur l'ensemble du territoire québécois. Plus important réseau de gens d'affaires et d'entreprises du Québec, la FCCQ est à la fois une fédération de chambres de commerce et une chambre de commerce provinciale. Ses membres, qu'ils soient chambres ou entreprises, poursuivent tous le même but : favoriser un environnement d'affaires innovant et concurrentiel.

SOURCE Fédération des Chambres de commerce du Québec

-/-/-/-/-/-

À lire aussi dans Commerce international