Demande d'inscription

Si votre organisme, entreprise, ministère etc. est déjà un abonné aux services du Courrier parlementaire©, vous pouvez vous inscrire pour recevoir par courriel nos éditions quotidiennes. Vous devez cependant entrer l'adresse courriel attribuée par votre organisation.

Se désinscrire

Pour un essai gratuit de quelques jours, veuillez nous faire parvenir un courriel.

Pour plus d'informations, veuillez nous rejoindre par téléphone au 418 640-4211 ou par courriel.

Mot de passe oublié

Veuillez indiquer votre adresse courriel qui est liée à  votre compte. Si elle correspond à  un utilisateur, nous vous enverrons un courriel afin que vous puissez récupérer votre mot de passe.

Mon profil

Vous pouvez modifier les paramètre de votre compte.

Désolé, pour naviguer dans notre site, il faut être abonné.

Nous offrons une édition (LCP-LAG) à tous les jours de septembre à juin et deux éditions par jour (LCP InfoMidi) quand l'activité parlementaire le mérite pour tenir nos lecteurs bien informés sur ce qui occupe et préoccupe les législateurs québécois.

Nous avons aussi des volets inédits comme Le Monde du lobbying sur les groupes de pression et les grands lobbys, la série L'État expliqué (comment le Québec se gouverne) et Regard législatif, les lundis matins en temps de session. Nous publions aussi Cette semaine au Parlement sur l'activité de la semaine (et des mises à jour fréquentes durant la semaine), Alerte Décrets et Derrière les décrets, Ce qu'ils ont dit, Le Point sur... et encore.

Si vous êtes intéressé à obtenir un essai gratuit de quelques jours pour votre entreprise ou organisme, n'hésitez pas à nous contacter

Retour

Article du

Remettre les pendules à l’heure

Hydro-Québec : pas de surfacturation

Paru le | Catégorie: Énergie

(LCP) Nos clients n’ont rien payé en trop, car nous facturons seulement selon les tarifs approuvés par la Régie de l’énergie, « pas un cent de plus » se défend Hydro-Québec. La société d’État a dénoncé « vivement le titre inexact et trompeur » du Journal de Montréal d’hier matin au sujet « des écarts de rendement. »

 

« Ce que certains appellent «trop-perçus» correspond en fait à l'écart entre nos coûts projetés qui servent à l'établissement des tarifs et nos coûts réels comptabilisés en fin d'année. Nous travaillons très fort pour ne pas dépasser les coûts prévus et maintenir les tarifs les plus bas possible. Quand l'année se termine, un écart de rendement est enregistré si nous avons réussi à faire plus avec moins. »

 

Et, explique Hydro-Québec, ces écarts de rendement sont remis, « en partie » aux consommateurs sous forme de réduction des hausses tarifaires des années suivantes. Grâce à la bonne performance en 2018, ce sont 120 millions $ qui seront remis à la clientèle cette année. Le reste sera versé au fonds consolidé du gouvernement.

-30-

À lire aussi dans Énergie