Demande d'inscription

Si votre organisme, entreprise, ministère etc. est déjà un abonné aux services du Courrier parlementaire©, vous pouvez vous inscrire pour recevoir par courriel nos éditions quotidiennes. Vous devez cependant entrer l'adresse courriel attribuée par votre organisation.

Se désinscrire

Pour un essai gratuit de quelques jours, veuillez nous faire parvenir un courriel.

Pour plus d'informations, veuillez nous rejoindre par téléphone au 418 640-4211 ou par courriel.

Mot de passe oublié

Veuillez indiquer votre adresse courriel qui est liée à  votre compte. Si elle correspond à  un utilisateur, nous vous enverrons un courriel afin que vous puissez récupérer votre mot de passe.

Mon profil

Vous pouvez modifier les paramètre de votre compte.

Désolé, pour naviguer dans notre site, il faut détenir une licence/abonnement.

Nous offrons une édition (LCP-LAG) à tous les jours de septembre à juin et deux éditions par jour (avec LCP InfoMidi) quand l'activité parlementaire le mérite pour tenir nos lecteurs bien informés sur ce qui occupe et préoccupe les législateurs québécois.

Nous avons aussi des volets inédits comme Le Monde du lobbying sur les groupes de pression et les grands lobbys, la série L'État expliqué (comment le Québec se gouverne) et Regard législatif, les lundis matins en temps de session. Nous publions aussi Cette semaine au Parlement sur l'activité de la semaine (et des mises à jour fréquentes durant la semaine), Alerte Décrets et Derrière les décrets, Ce qu'ils ont dit, Le Point sur... et encore.

Si vous êtes intéressé à obtenir un essai gratuit de quelques jours pour votre entreprise ou organisme, n'hésitez pas à nous contacter

Retour

Article du

Ce qu'ils ont dit :

« Au Québec, c'est comme ça qu'on vit! »

Paru le | Catégorie: Gouvernement & Fonction publique

(LCP) Le premier ministre François Legault s’adresse à la population sur la laïcité de l’État :

 

« Bonjour tout le monde,

 

Jeudi passé, le gouvernement a déposé un projet de loi sur la laïcité de l'État. J'ai envie de dire, enfin!

 

C'est un débat qui dure depuis plus de 10 ans. Il est temps qu'un gouvernement mette en place des règles claires pour tout le monde. Notre projet de loi prévoit que les signes religieux vont maintenant être interdits pour les employés de l'État en position d'autorité, par exemple: les policiers, les gardiens de prison et les enseignants des écoles primaires et secondaires.

 

Faut être clair, la laïcité ne va pas à l'encontre de la liberté de religion. Chacun va rester libre de pratiquer la religion de son choix. Mais, faut fixer des règles et c'est ça qu'on fait.

 

C'est une approche qui respecte notre histoire, nos valeurs et c'est une approche qui respecte ce que souhaite une grande majorité des Québécois. Et pour rassembler le plus de Québécois possible, on a fait un compromis en ajoutant une clause de droits acquis pour les employés qui sont déjà en fonction.

 

Certains vont dire qu'on va trop loin, d'autres vont dire qu'on ne va pas assez loin. En réalité, ce projet de loi il est modéré comme le sont les Québécois.

 

Ce projet de loi précise aussi que les services publics vont devoir être donnés à visage découvert. Et toute personne qui reçoit un service public va devoir se découvrir le visage pour s'identifier ou pour des raisons de sécurité.

 

Pour éviter des longues batailles juridiques, on a décidé d'utiliser la clause dérogatoire dès l'adoption du projet de loi. C'est un outil légitime qui a déjà été utilisé par René Lévesque et par Robert Bourassa.

 

Au Québec, ça fait longtemps qu'on a décidé de séparer la religion et l'État et ça fait plus de 10 ans qu'on débat des signes religieux. Il est temps de fixer des règles parce qu'au Québec, c'est comme ça qu'on vit!

 

Merci ! »

(Transcription par LCP du discours du premier ministre François Legault)

-30-

À lire aussi dans Gouvernement & Fonction publique