Demande d'inscription

Si votre organisme, entreprise, ministère etc. est déjà un abonné aux services du Courrier parlementaire©, vous pouvez vous inscrire pour recevoir par courriel nos éditions quotidiennes. Vous devez cependant entrer l'adresse courriel attribuée par votre organisation.

Se désinscrire

Pour un essai gratuit de quelques jours, veuillez nous faire parvenir un courriel.

Pour plus d'informations, veuillez nous rejoindre par téléphone au 418 640-4211 ou par courriel.

Mot de passe oublié

Veuillez indiquer votre adresse courriel qui est liée à  votre compte. Si elle correspond à  un utilisateur, nous vous enverrons un courriel afin que vous puissez récupérer votre mot de passe.

Mon profil

Vous pouvez modifier les paramètre de votre compte.

Désolé, pour naviguer dans notre site, il faut détenir une licence/abonnement.

Nous offrons une édition (LCP-LAG) à tous les jours de septembre à juin et deux éditions par jour (avec LCP InfoMidi) quand l'activité parlementaire le mérite pour tenir nos lecteurs bien informés sur ce qui occupe et préoccupe les législateurs québécois.

Nous avons aussi des volets inédits comme Le Monde du lobbying sur les groupes de pression et les grands lobbys, la série L'État expliqué (comment le Québec se gouverne) et Regard législatif, les lundis matins en temps de session. Nous publions aussi Cette semaine au Parlement sur l'activité de la semaine (et des mises à jour fréquentes durant la semaine), Alerte Décrets et Derrière les décrets, Ce qu'ils ont dit, Le Point sur... et encore.

Si vous êtes intéressé à obtenir un essai gratuit de quelques jours pour votre entreprise ou organisme, n'hésitez pas à nous contacter

Retour

Article du

Ce qu’ils ont dit :

Sur l’Université de l’Ontario français

Paru le | Catégorie: Langue

(LCP) «Le gouvernement Ford vient de mettre la hache dans la francophonie ontarienne en annonçant lors de son énoncé économique de jeudi qu'il annule le projet de création de l'Université de l'Ontario français et qu'il abolit le Commissariat aux services en français.

 

«À la lumière des défis financiers dont elle a hérité, la province a annoncé, le 23 octobre 2018, qu’elle ne financerait pas l’agrandissement de trois campus universitaires dans la région du grand Toronto (RGT). De plus, un examen plus détaillé de la situation financière de la province a amené le gouvernement à annuler les plans de création d’une nouvelle université de langue française», est-il écrit dans l'énoncé.

 

Quant au Commissariat aux services en français, créé en 2007, les plaintes qu'il recevait seront transférées à l'ombudsman de la province, annonce le gouvernement.

 

Le commissaire François Boileau n'a pas réagi dans l'immédiat à la nouvelle.

 

«Le commissaire aux services en français de l’Ontario prend note de l’énoncé économique du gouvernement annoncé à Queen's Park ce 15 novembre. Il ne connait pas encore l’étendue des implications pour son bureau, c’est pourquoi il va prendre le temps de recevoir plus d’informations et d’analyser celles-ci. Il fera donc des commentaires ultérieurement, en temps opportun», précise son bureau.

 

La députée libérale d'Orléans et ex-ministre des Affaires francophones, Marie-France Lalonde, ainsi que la députée d'Ottawa-Vanier, Nathalie Des Rosiers, sont au nombre des gens qui ont réagi sur Twitter. »

-/-/-/-/-/-/-/-

À lire aussi dans Langue