Demande d'inscription

Si votre organisme, entreprise, ministère etc. est déjà un abonné aux services du Courrier parlementaire©, vous pouvez vous inscrire pour recevoir par courriel nos éditions quotidiennes. Vous devez cependant entrer l'adresse courriel attribuée par votre organisation.


Se désinscrire

Pour un essai gratuit de quelques jours, veuillez nous faire parvenir un courriel.

Pour plus d'informations, veuillez nous rejoindre par téléphone au 418 640-4211 ou par courriel.

Mot de passe oublié

Veuillez indiquer votre adresse courriel qui est liée à  votre compte. Si elle correspond à  un utilisateur, nous vous enverrons un courriel afin que vous puissez récupérer votre mot de passe.

Mon profil

Vous pouvez modifier les paramètre de votre compte.

Désolé, pour naviguer dans notre site, il faut détenir une licence/abonnement.

Nous publions depuis 28 ans (dont 21 ans comme quotidien web).

Nous offrons une édition (LCP-LAG) tous les matins de la semaine de septembre à juin

Nous ajoutons LCP InfoMidi quand l'activité parlementaire le mérite (quand le Salon bleu est en action)

Notre objectif depuis presque trois décennies est de tenir nos lecteurs bien informés sur ce qui occupe et préoccupe les législateurs québécois.

Nous avons aussi des volets inédits comme Le Monde du lobbying sur les groupes de pression et les grands lobbys, Regard législatif en temps de session.

Nous publions aussi Cette semaine au Parlement sur l'activité de la semaine (et des mises à jour fréquentes durant la semaine),

Nos abonnés reçoivent Alerte Décrets et peuvent consulter nos rubriques Derrière les décrets, Ce qu'ils ont dit,

Message DU gouvernement, Message AU gouvernement et plus encore.

Si vous êtes intéressé à obtenir un essai gratuit de quelques jours pour votre entreprise ou organisme, n'hésitez pas à nous contacter (editeur@courrierparlementaire.com)

Retour

Article du

Rentes à 60 ans

Les impacts sur le portefeuille

Paru le | Catégorie: Revenu

(LAG) L’année dernière, 62,2 % des nouveaux retraités québécois demandaient leur rente du Régime de rentes du Québec à 60 ans, selon le point sur la situation économique et financière du Québec.

 

« En comparaison, dans le reste du Canada, 38,2 % des participants demandaient leur rente du Régime de pensions du Canada à 60 ans », mentionne le ministère des Finances.

 

Les modalités du régime québécois font cependant en sorte que ces personnes obtiennent un montant de 30 % à 36 % inférieur à celui qu’ils auraient pu obtenir s’ils avaient demandé leur rente à 65 ans.

 

En devançant la demande de la rente à 60 ans, le RRQ remplace seulement 16 % du revenu alors que la pension de la Sécurité de la vieillesse remplacera 13,1 % du revenu après l’âge de 65 ans.

 

Ainsi, si la personne souhaite toujours obtenir un taux de remplacement du revenu de 60 %, soit le taux pour maintenir un niveau de vie équivalent durant la retraite, « son épargne privée de retraite et son revenu de travail devront être plus importants et représenter 44 % de son revenu jusqu’à 65 ans, puis 30,9 % par la suite », explique le ministère.

 

Avec une demande de la rente à 65 ans, le retraité verra le quart de son revenu remplacé par la rente du Régime de rentes du Québec et 13,1 % par la pension de la Sécurité de la vieillesse. « Ainsi, l’épargne privée de retraite et le revenu de travail doivent compter pour 21,9 % du revenu si la personne souhaite remplacer 60 % de son revenu de carrière. »

 

En reportant la demande à 70 ans, le retraité verra 35,5 % de son revenu remplacé par la rente du Régime de rentes du Québec et 17,8 % de son revenu remplacé par la pension de la Sécurité de la vieillesse. « Ainsi, l’épargne privée de retraite et le revenu de travail doivent compter pour seulement 6,7 % du revenu pour remplacer 60 % du revenu de carrière », signale le ministère.

-30-

À lire aussi dans Revenu