Demande d'inscription

Si votre organisme, entreprise, ministère etc. est déjà un abonné aux services du Courrier parlementaire©, vous pouvez vous inscrire pour recevoir par courriel nos éditions quotidiennes. Vous devez cependant entrer l'adresse courriel attribuée par votre organisation.

Se désinscrire

Pour un essai gratuit de quelques jours, veuillez nous faire parvenir un courriel.

Pour plus d'informations, veuillez nous rejoindre par téléphone au 418 640-4211 ou par courriel.

Mot de passe oublié

Veuillez indiquer votre adresse courriel qui est liée à  votre compte. Si elle correspond à  un utilisateur, nous vous enverrons un courriel afin que vous puissez récupérer votre mot de passe.

Mon profil

Vous pouvez modifier les paramètre de votre compte.

Désolé, pour naviguer dans notre site, il faut être abonné.

Nous offrons une édition (LCP-LAG) à tous les jours de septembre à juin et deux éditions par jour (LCP InfoMidi) quand l'activité parlementaire le mérite pour tenir nos lecteurs bien informés sur ce qui occupe et préoccupe les législateurs québécois.

Nous avons aussi des volets inédits comme Le Monde du lobbying sur les groupes de pression et les grands lobbys, la série L'État expliqué (comment le Québec se gouverne) et Regard législatif, les lundis matins en temps de session. Nous publions aussi Cette semaine au Parlement sur l'activité de la semaine (et des mises à jour fréquentes durant la semaine), Alerte Décrets et Derrière les décrets, Ce qu'ils ont dit, Le Point sur... et encore.

Si vous êtes intéressé à obtenir un essai gratuit de quelques jours pour votre entreprise ou organisme, n'hésitez pas à nous contacter

Retour

Article du

Projet de loi 1 : UPAC, SQ et DPCP

La ministre Guilbault et les libéraux ne s'entendent pas

Paru le | Catégorie: Sécurité publique

(LCP) On note quelques progrès à l'étude détaillée du projet de loi 1 modifiant les règles encadrant la nomination et la destitution du commissaire à la lutte contre la corruption, du directeur général de la Sûreté du Québec et du Directeur des poursuites criminelles et pénales.

 

À la demande de la députée Lorraine Richard du Parti québécois et de son collègue indépendant, Guy Ouellette, les députés de la Commission des institutions ont consenti à suspendre l'adoption de l'article 1 après 23 heures de débats infructueux et d'étudier l'article 2.

 

La ministre de la Sécuité publique, Geneviève Guilbault, avait un amendement à proposer dans le but de clarifier le processus de mise en candidature afin qu'au moins deux d'entre elles puissent être examinées.

 

Le porte-parole du Parti libéral, Marc Tanguay, a plaidé pour qu'il y ait trois candidats plutôt que deux, mais la proposition a été adoptée avec l'appui de Québec solidaire, du Parti québécois et du député indépendant, Guy Ouellette. L'article 2 a ensuite été adopté et l'étude de l'article 3 a commencé.

 

Le député Tanguay a accusé la ministre de tenter de transformer le comité de sélection formé d'élus qui devra étudier les candidatures, en comité bidon. C'est du moins l'impression qu'elle créait, évoquait-il, en menaçant de « by-passer » le comité de sélection, en multipliant les appels de candidatures jusqu'à ce que les deux tiers des députés acceptent un candidat imposé par la Coalition avenir Québec.

 

Au fil de l'étude détaillée, les députés Marc Tanguay et Lise Thériault reprochent à la ministre de ne rien vouloir entendre de leurs propositions d'amendements et d'être trop pressés de faire adopter son projet de loi.

 

De son côté, Geneviève Guilbault reproche au PLQ d'être le seul parti à s'opposer à son texte en commission parlementaire en multipliant les amendements et les sous-amendements.

-30-

À lire aussi dans Sécurité publique