Demande d'inscription

Si votre organisme, entreprise, ministère etc. est déjà un abonné aux services du Courrier parlementaire©, vous pouvez vous inscrire pour recevoir par courriel nos éditions quotidiennes. Vous devez cependant entrer l'adresse courriel attribuée par votre organisation.


Se désinscrire

Pour un essai gratuit de quelques jours, veuillez nous faire parvenir un courriel.

Pour plus d'informations, veuillez nous rejoindre par téléphone au 418 640-4211 ou par courriel.

Mot de passe oublié

Veuillez indiquer votre adresse courriel qui est liée à  votre compte. Si elle correspond à  un utilisateur, nous vous enverrons un courriel afin que vous puissez récupérer votre mot de passe.

Mon profil

Vous pouvez modifier les paramètre de votre compte.

Désolé, pour naviguer dans notre site, il faut détenir une licence/abonnement.

Nous publions depuis 28 ans (dont 21 ans comme quotidien web).

Nous offrons une édition (LCP-LAG) tous les matins de la semaine de septembre à juin

Nous ajoutons LCP InfoMidi quand l'activité parlementaire le mérite (quand le Salon bleu est en action)

Notre objectif depuis presque trois décennies est de tenir nos lecteurs bien informés sur ce qui occupe et préoccupe les législateurs québécois.

Nous avons aussi des volets inédits comme Le Monde du lobbying sur les groupes de pression et les grands lobbys, Regard législatif en temps de session.

Nous publions aussi Cette semaine au Parlement sur l'activité de la semaine (et des mises à jour fréquentes durant la semaine),

Nos abonnés reçoivent Alerte Décrets et peuvent consulter nos rubriques Derrière les décrets, Ce qu'ils ont dit,

Message DU gouvernement, Message AU gouvernement et plus encore.

Si vous êtes intéressé à obtenir un essai gratuit de quelques jours pour votre entreprise ou organisme, n'hésitez pas à nous contacter (editeur@courrierparlementaire.com)

Retour

Article du

P.L. 54 : véhicules hors route

Deux jours pour l'adopter : « Ça part très mal »

Paru le | Catégorie: Transports MTQ LAG

(LCP) À trois jours de la fin des travaux, le leader parlementaire du gouvernement a offert à l'opposition d'adopter « un, deux, trois », comme il l'a dit, c'est-à-dire très rapidement, hier, les quelques articles du projet de loi 54 concernant l'interdiction d'intenter certains recours liés à l'utilisation des véhicules hors route dans les sentiers faisant partie du réseau interrégional. Le projet de loi venait tout juste d'être présenté au Salon bleu.

 

« Que les gens qui veulent que le projet de loi soit adopté mettent la pression sur le leader du gouvernement », répond le leader parlementaire libéral, Marc Tanguay.

 

Pour réussir la manoeuvre qu'il proposait, Simon Jolin-Barrette avait besoin du consentement des trois partis d'opposition. Mais l'offre n'a pas plu à son homologue libéral. « Ça part très mal », a-t-il cinglé. L'opposition officielle est favorable au projet de loi, mais se sentant bousculé, Marc Tanguay rejette la méthode proposée.

 

« Ça fait depuis qu'il est pouvoir qu'il y a une date, qui est le 1er janvier 2020, qui est une date butoir. Aujourd'hui, on nous dit : on veut l'adopter, un, deux, trois, puis on nous interpelle sur le parquet du salon bleu. Notre intention est de collaborer, mais ça ne se fera pas comme ça. Il y a des étapes, on va suivre les étapes, puis on aura l'occasion d'avoir des discussions. »

 

Si bien que le Salon bleu a ajourné ses travaux à midi 17 minutes, alors qu'il aurait pu siéger jusqu'à 18h, sans même avoir adopté le principe de la pièce législative du ministre des Transports.

 

Ce fameux P.L. 54 que le ministre François Bonnardel venait tout juste de présenter en Chambre reconduit jusqu'au 31 décembre 2020 l'interdiction d'intenter des recours liés à l'utilisation des véhicules hors route dans les sentiers du réseau interrégional. L'actuelle interdiction qui prendra fin le 1er janvier prochain doit être remise en vigueur périodiquement.

-30-

À lire aussi dans Transports MTQ LAG