Inscription

Pour ne rien manquer de L’Actualité gouvernementale, abonnez-vous dès maintenant à nos publications.

Retour

Article du

Changements climatiques

Californie + Québec + Ontario

Paru le | Catégorie: Message DU gouvernement

«Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, la première ministre de l’Ontario, Kathleen Wynne, et le gouverneur de la Californie, Edmund G. Brown, ont renforcé leur coopération dans la lutte mondiale contre les changements climatiques.

 

Le premier ministre Couillard a reçu (vendredi dernier) la première ministre Wynne et le gouverneur Brown à Québec en vue de conclure une entente liant les marchés du carbone du Québec, de l’Ontario et de la Californie.

 

En signant cette entente permettant d’intégrer et d’harmoniser les programmes de plafonnement des émissions, l’Ontario joindra officiellement le marché du carbone Québec-Californie à compter du 1er janvier 2018. Cela permettra aux trois gouvernements de mener des ventes aux enchères conjointes de droits d’émissions de GES et d’harmoniser leurs réglementations et leurs déclarations.

 

L’entente permettra d’accélérer les progrès accomplis dans le travail de chef de file mené par les trois gouvernements dans la lutte mondiale contre les changements climatiques. Elle démontre également leur engagement partagé à atteindre les objectifs de l’Accord de Paris ainsi que l’importance pour les gouvernements de travailler ensemble par-delà les frontières. Le Québec, l’Ontario et la Californie poursuivront leurs efforts visant à promouvoir le rôle des États fédérés dans ce dossier, en préconisant l’adoption de marchés du carbone à l’échelle mondiale, y compris dans le cadre de divers partenariats internationaux.

 

Citations

« Le premier ministre Jean Charest a fait le choix au Québec de mettre en place un marché du carbone. Aujourd’hui, notre gouvernement amène cette initiative à un autre niveau par la promotion et le recrutement de nouveaux partenaires. L’expertise que nous avons développée permet au Québec d’être associé aux leaders dans le domaine, de profiter des meilleures pratiques, mais aussi de contribuer au développement de technologies de réduction du carbone plus efficaces. »

- Philippe Couillard, premier ministre du Québec

 

« Les changements climatiques sont un problème mondial qui nécessite des solutions à l’échelle mondiale. Maintenant plus que jamais, nous devons travailler avec nos partenaires chez nous et à travers le monde afin de démontrer comment notre collaboration peut conduire à des résultats dans cette lutte internationale. L’entente de liaison des marchés du carbone conclue aujourd’hui rajoutera aux succès déjà observés dans la réduction des émissions de GES en Ontario, au Québec et en Californie. Ensemble, nous sommes plus forts et en liant nos trois marchés du carbone, nous réaliserons des réductions encore plus importantes, et ce, à moindre coût. Je suis impatiente de continuer à travailler avec le premier ministre Couillard et le gouverneur Brown sur nos objectifs communs, y compris la promotion des marchés du carbone et des programmes de plafonnement des émissions en Amérique du Nord et dans le monde. »

- Kathleen Wynne, première ministre de l’Ontario

 

« Les changements climatiques, s’ils sont laissés sans contrôle, perturberont profondément les économies du monde et causeront des souffrances humaines incalculables. C’est la raison pour laquelle la Californie et le Québec se joignent à l’Ontario pour créer un marché du carbone élargi et dynamique qui réduira les émissions de gaz à effet de serre. »

- Edmund G. Brown, gouverneur de la Californie

 

Faits saillants :

  • L’entrée de l’Ontario dans le marché du carbone de la Western Climate Initiative (WCI) avec le Québec et la Californie renforcera le plus grand marché du carbone en Amérique du Nord, qui est aussi le seul développé et géré par des entités fédérées de deux pays différents.
  • Le marché unifié regroupant l’Ontario, le Québec et la Californie est plus grand que n’importe quel marché du carbone existant, hormis celui de l’Union européenne.
  • La WCI couvre une population de plus de 60 millions de personnes, avec un PIB d’environ 4000 milliards de dollars canadiens. En liant leurs marchés, les trois gouvernements harmoniseront leurs réglementations et leurs déclarations, tout en planifiant et en organisant des ventes aux enchères conjointes de droits d’émissions de GES.
  • Les programmes de plafonnement des émissions combinent le développement économique et la protection de l’environnement, réduisant ainsi les émissions de GES tout en récompensant les entreprises innovantes en plus de générer des possibilités d’investissement et de création d’emplois.
  • Les programmes visant à mettre un prix sur le carbone se développent à l’échelle internationale avec plusieurs pays, notamment la Chine, le Japon et le Mexique, lesquels ont indiqué leur intention de mettre en place un marché du carbone.

-/-/-/-/-/-/-