Demande d'inscription

Si votre organisme, entreprise, ministère etc. est déjà un abonné aux services du Courrier parlementaire©, vous pouvez vous inscrire pour recevoir par courriel nos éditions quotidiennes. Vous devez cependant entrer l'adresse courriel attribuée par votre organisation.

Se désinscrire

Pour un essai gratuit de quelques jours, veuillez nous faire parvenir un courriel.

Pour plus d'informations, veuillez nous rejoindre par téléphone au 418 640-4211 ou par courriel.

Connexion

Entrez vos informations pour vous connecter.

Mot de passe oublié

Mot de passe oublié

Veuillez indiquer votre adresse courriel qui est liée à  votre compte. Si elle correspond à  un utilisateur, nous vous enverrons un courriel afin que vous puissez récupérer votre mot de passe.

Mon profil

Vous pouvez modifier les paramètre de votre compte.

Désolé, pour naviguer dans notre site, il faut détenir une licence/abonnement.

Nous publions depuis 28 ans (dont 21 ans comme quotidien web).

Nous offrons une édition (LCP-LAG) tous les matins de la semaine de septembre à juin

Nous ajoutons LCP InfoMidi quand l'activité parlementaire le mérite (quand le Salon bleu est en action)

Notre objectif depuis presque trois décennies est de tenir nos lecteurs bien informés sur ce qui occupe et préoccupe les législateurs québécois.

Nous avons aussi des volets inédits comme Le Monde du lobbying sur les groupes de pression et les grands lobbys, Regard législatif en temps de session.

Nous publions aussi Cette semaine au Parlement sur l'activité de la semaine (et des mises à jour fréquentes durant la semaine),

Nos abonnés reçoivent Alerte Décrets et peuvent consulter nos rubriques Derrière les décrets, Ce qu'ils ont dit,

Message DU gouvernement, Message AU gouvernement et plus encore.

Si vous êtes intéressé à obtenir un essai gratuit de quelques jours pour votre entreprise ou organisme, n'hésitez pas à nous contacter (editeur@courrierparlementaire.com)

LCP / LAG Le lundi 09 décembre 2019

Bilans de session de la CAQ

Les Québécois sont plus riches

(LCP) Dans le bilan de session du gouvernement, on évoque que les Québécois sont devenus plus riches grâce à la Coalition avenir Québec. Plus d'argent dans le portefeuille des Québécois, des salaires qui augmentent plus vite que l'inflation, une économie plus forte et plus verte, des investissements majeurs pour nos écoles et pour l'hébergement de nos aînés, voilà les principaux constats du premier ministre énoncés lors du bilan de la période automnale de la session parlementaire.

 

François Legault rappelle que 8 milliards $ seront remis dans le portefeuille des Québécois, d'ici cinq ans, grâce à la bonification complète de l'Allocation famille, l'abolition de la taxe famille, la baisse de la taxe scolaire, la baisse des tarifs de stationnement dans les établissements de santé du Québec et le montant de soutien aux aînés. À cela s'ajoute le versement automatique de la composante TVQ du crédit d'impôt à la solidarité.

 

La session d'automne aura également permis de faire une percée majeure dans les négociations avec les médecins spécialistes, un dossier que le gouvernement s'était engagé à traiter rapidement.

 

Le gouvernement dit avoir rempli une promesse phare en dévoilant son plan pour rénover 2 500 places en CHSLD et pour construire 2 600 places dans les nouvelles maisons des aînés, selon une nouvelle approche en hébergement. Cet engagement nécessitera des investissements de 2,6 milliards $. De plus, la signature du Partenariat 2020-2024 met 1,2 milliard $ à disposition des municipalités.

 

Législation

Sur le plan législatif, le gouvernement met l'accent sur le projet de loi 40 qui transforme les commissions scolaires en centres de services scolaires et qui est encore à l'étape de l'étude détaillée. On « s'affaire à rendre la gouvernance du réseau scolaire plus efficace et à rapprocher la prise de décisions le plus possible de celles et ceux qui connaissent les élèves par leur prénom ».

 

Les travaux parlementaires auront aussi mené au dépôt de plusieurs projets de loi pour favoriser l'accès et revoir la façon d'assurer les soins de santé.

 

Le projet de loi 48, qui vient en aide aux agricultrices et agriculteurs afin de les protéger des augmentations draconiennes de la valeur des terres agricoles fait partie de ses textes.

 

Lors de cette session d'automne, la Loi concernant le transport rémunéré de personnes par automobile a également été adoptée. Elle permettra de renouveler les entreprises de taxi et de déployer de nouvelles technologies, tout en assurant à la population des services de transport rémunéré par automobile efficaces, modernes, sécuritaires et équitables.

 

Le gouvernement a annoncé son intention de confier un rôle central et novateur au ministre de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, avec le dépôt du projet de loi 44, qui ferait également en sorte que le Fonds vert cèderait la place au Fonds d'électrification et de changements climatiques.

 

Avec le projet de loi 46, le Québec se doterait de nouvelles dispositions pour élargir son réseau d'aires protégées. Ces dispositions permettraient notamment d'assurer la protection intégrale de l'île d'Anticosti et d'en bonifier la candidature au patrimoine mondial de l'UNESCO.

 

Le gouvernement Legault a aussi présenté son projet de loi 39 sur l'implantation d'un mode de scrutin proportionnel mixte compensatoire avec listes régionales. Ce nouveau mode, signale-t-on, permettrait notamment une meilleure adéquation entre les votes et les sièges que remportent les partis, tout en maintenant le poids politique de chaque région du Québec.

-30-

Projet de loi 34 : adopté

Le gouvernement retourne 500 millions $ aux Québécois

(LCP) Le gouvernement assure mettre en oeuvre un engagement en retournant 500 millions $ aux clients d’Hydro-Québec en trop-perçu avec l'adoption samedi soir du projet de loi 34 sur les tarifs d'électricité. Le montant de cette remise sera indiqué sur une facture en début d'année 2020. Il y aura aussi un gel tarifaire pour l'année prochaine.

 

De plus, les tarifs d'électricité seront dorénavant fixés selon le taux d'inflation, ce qui permettra aux consommateurs d'électricité d'établir des prévisions sur une période de cinq ans au terme de laquelle la Régie de l'énergie, par le biais d'une cause tarifaire, fixera les tarifs.

 

Enfin, les personnes qui ne sont plus clientes d'Hydro-Québec, mais qui étaient responsables d'un abonnement en 2018, en 2019 ou les deux, recevront leur crédit sous forme d'un chèque qui sera émis entre la fin janvier 2020 et le 31 décembre 2020.

 

« Après plusieurs mois de travail, notre gouvernement démontre qu'il a été à l'écoute des clients d'Hydro-Québec et réalise un autre engagement envers les Québécois en faisant en sorte que le gel tarifaire leur permette dès maintenant de connaître le montant de leur facture d'électricité, à consommation égale par rapport à 2019 », indique le ministre de l’Énergie.

 

De plus, « le mécanisme d'indexation des tarifs au taux d'inflation assurera aux consommateurs d'électricité une prévisibilité sur les années subséquentes. Ainsi tous les types de clientèles seront en mesure de prévoir le coût de leur électricité, ce qui peut faciliter grandement la vie des familles qui doivent budgéter ces dépenses. Nous sommes fiers de mettre en place une solution qui permettra de remettre directement dans les poches des clients d'Hydro-Québec, dès le début de l'année 2020, plus de 500 millions $. En additionnant toutes ces mesures, c'est 1,5 milliard $ qui seront retournés aux Québécois », soutient Jonatan Julien.

 

Du côté du ministre, on assure aussi que la Régie conservera la quasi-totalité de ses pouvoirs en ce qui concerne Hydro-Québec Distribution et Hydro-Québec Trans Énergie. Par ailleurs, le gouvernement est persuadé avoir démontré son ouverture en modifiant le P.L. 34 lors de l’étude détaillée. Par exemple, les audiences publiques ont été déclarées obligatoires tous les cinq ans et la détermination du taux d'indexation du « tarif L » se fera dans le respect de la compétitivité des entreprises du Québec.

-30-