Demande d'inscription

Si votre organisme, entreprise, ministère etc. est déjà un abonné aux services du Courrier parlementaire©, vous pouvez vous inscrire pour recevoir par courriel nos éditions quotidiennes. Vous devez cependant entrer l'adresse courriel attribuée par votre organisation.

Se désinscrire

Pour un essai gratuit de quelques jours, veuillez nous faire parvenir un courriel.

Pour plus d'informations, veuillez nous rejoindre par téléphone au 418 640-4211 ou par courriel.

Mot de passe oublié

Veuillez indiquer votre adresse courriel qui est liée à  votre compte. Si elle correspond à  un utilisateur, nous vous enverrons un courriel afin que vous puissez récupérer votre mot de passe.

Mon profil

Vous pouvez modifier les paramètre de votre compte.

Désolé, pour naviguer dans notre site, il faut détenir une licence/abonnement.

Nous offrons une édition (LCP-LAG) à tous les jours de septembre à juin et deux éditions par jour (avec LCP InfoMidi) quand l'activité parlementaire le mérite pour tenir nos lecteurs bien informés sur ce qui occupe et préoccupe les législateurs québécois.

Nous avons aussi des volets inédits comme Le Monde du lobbying sur les groupes de pression et les grands lobbys, la série L'État expliqué (comment le Québec se gouverne) et Regard législatif, les lundis matins en temps de session. Nous publions aussi Cette semaine au Parlement sur l'activité de la semaine (et des mises à jour fréquentes durant la semaine), Alerte Décrets et Derrière les décrets, Ce qu'ils ont dit, Le Point sur... et encore.

Si vous êtes intéressé à obtenir un essai gratuit de quelques jours pour votre entreprise ou organisme, n'hésitez pas à nous contacter

Retour

Article du

Examens médicaux

« On va gérer notre réseau de la santé comme on le pense »

Paru le | Catégorie: Santé & Services sociaux LAG

(LCP) La ministre de la Santé et des Services sociaux veut renforcer les services publics du système de santé québécois et demeure en faveur de l'universalité et de la gratuité des services publics. Toutefois, « nous ne fermons pas de portes d'accès », dit-elle en réponse à l'intervention révélée cette semaine, de la ministre de la Santé du Canada, Ginette Petitpas Taylor, auprès de son homologue du Québec.

 

La ministre fédérale s'élève contre le fait qu'au Québec, il est possible de contourner le système de santé public en subissant ses examens médicaux tels que des radiographies ou de l'imagerie, dans le secteur privé, moyennant une somme d'argent et que cette situation pourrait entraîner une baisse de transfert d'Ottawa.

 

Danielle McCann soutient que la Santé est une compétence provinciale. « On va gérer notre réseau de la santé comme on le pense. Ce n’est pas le fédéral qui va commencer à nous dire comment gérer le réseau de la santé », maintient le premier ministre François Legault.

 

Constitution

Rappelons que selon la Loi constitutionnelle de 1867, les « hôpitaux » font partie des compétences exclusives de légiférer des provinces. Toutefois en vertu de son pouvoir de dépenser dans les champs de juridiction des provinces, le gouvernement fédéral tend à donner son avis ou à mettre des conditions sur la façon dont l'argent qu'il transfère est dépensé.

 

AMQ

De son côté, l'Association médicale du Québec ajoute qu'en matière d'accès aux examens diagnostiques « la question n'est pas seulement de savoir qui doit payer quoi, du fédéral, du provincial ou des patients, mais bien quel examen est réellement un examen médicalement nécessaire ». Son président Hugo Viens, rappelle que l'Institut canadien d'information sur la santé rapportait en 2017 que « jusqu'à 30 % des examens d'imagerie sont non nécessaires. »

-30-

Autres articles du jeudi 15 novembre 2018

jeudi 15 novembre 2018

jeudi 15 novembre 2018

jeudi 15 novembre 2018

jeudi 15 novembre 2018

jeudi 15 novembre 2018

jeudi 15 novembre 2018

jeudi 15 novembre 2018

jeudi 15 novembre 2018

jeudi 15 novembre 2018

jeudi 15 novembre 2018