(LCP) Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, rejette la requête des pétitionnaires qui lui réclament le retrait des médicaments prescrits pour le traitement de la dysfonction érectile de la liste des cas d’exclusion de la Régie de l’assurance maladie du Québec. Voici sa réponse déposée à l’Assemblée nationale :

 

« Pour déterminer la couverture d’un médicament dans le cadre du Régime général d’assurance médicaments (RGAM), remboursé aux assurés du régime public d’assurance médicaments ou d’un régime privé d’assurance médicaments, un processus a été mis en place pour me guider dans ma responsabilité d’inscrire un médicament à la Liste de médicaments du RGAM.

 

Ainsi, à la suite de l’approbation de commercialisation d’un médicament par Santé Canada, c’est l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS) qui est, au Québec, l’organisme responsable de me faire des recommandations en vue de l’inscription d’un médicament.

 

Dans son processus d’évaluation, l’INESSS fait appel à des médecins et à des pharmaciens experts en pharmacologie et en économie de la santé qui ont le mandat d’évaluer les demandes en fonction de plusieurs critères prévus à la Loi sur l’INESSS (RLRQ, chapitre 1-13.03), tels que la valeur thérapeutique, la justesse du prix et le rapport entre le coût et l’efficacité du médicament.

 

Cette évaluation rigoureuse des données scientifiques permet à l’INESSS de me faire des recommandations pour l’élaboration de la Liste de médicaments du RGAM. Cette évaluation est une étape essentielle pour qu’un médicament soit inscrit à cette liste.

 

Dans le contexte de l’objet du RGAM défini par la Loi d’assurer un accès raisonnable aux médicaments, les produits pour la dysfonction érectile sont exclus de sa couverture dans l’optique qu’aucune donnée scientifique probante n’a été présentée pour démontrer un impact clinique clairement défini sur la santé.

 

En conséquence, le gouvernement n’entend pas modifier les cas d’exclusion de la couverture des médicaments du RGAM, notamment des médicaments prescrits pour le traitement de la dysfonction érectile. »

-30-